Martin Fourcade a remporté le globe de cristal à Khanty Mansisk après un long marathon de 26 courses. A 23 ans, le Pyrénéen succède à Patrice Bailly-Salins (1994) et Raphaël Poirée (2000, 2001, 2002 & 2004) au palmarès des biathlètes Français vainqueurs du gros globe. "Je suis apaisé, soulagé, comblé" dit-il d'emblée après quelques jours de stress avant ce dernier triptyque russe où il a finalement réussi à contenir Emil Svendsen dès le sprint d'hier. "Le globe, c'était clairement mon objectif affiché depuis le début de la saison. Je ne m'attendais pas à ce que ça soit si exigeant, si beau, si fort et si dur."

Il dédie sa victoire à son équipe. "C'est une victoire individuelle, mais c'est une épreuve d'équipe. Il y a tellement de gens qui ont agi autour de moi. Plus intimement, c'est une histoire d'une vingtaine de personnes qui ont vécu ça au quotidien avec moi", précise-t-il en référence à ses entraîneurs, ses techniciens et ses coéquipiers. "C'est la consécration d'une aventure commune. Je ne regrette pas tous les sacrifices."

Quatre fois champion du monde, vice-champion olympique et vainqueur du globe de cristal, Martin Fourcade ne se dit toujours pas blasé. "J'ai encore un titre olympique à aller chercher." Il devrait même s'aligner la saison prochaine sur une étape de coupe du monde de ski de fond, avec un relais aux Mondiaux en ligne de mire. "Mais cela doit se faire en concertation avec le DTN (Directeur technique national ndlr), les coachs, les fondeurs...On en reparlera un peu plus tard."

Son frère ainé Simon 27 ans a remporté la médaille d'argent du 20 km en individuel et le petit globe dans la discipline. "C'est vraiment un truc énorme d'être sur ce podium", avouait Simon Fourcade après sa première médaille en coupe du monde.

Après sa victoire Martin a publié sur son site ses pensées avant de savoir si oui ou non il serait champion du monde : --

Envie d'écrire pour extérioriser un peu mes émotions...

Nous sommes à quelques heures du sprint de Kanthy-Mansisk, à l'instant ou j'écris personne ne sait qui sera couvert de Cristal dimanche soir.

Certainement pas moi qui, même apaisé par la lecture du livre de mon ami Kilian "courir ou mourir", suis envahit par mes pensées depuis deux jours.

Le doute qui m'envahit me permet cependant de prendre du recul, de regarder d'en haut les émotions vécues tout au long de la saison.

La fierté, les joies mais aussi les doutes et les pleurs compagnons permanents du sportif de haut niveau.

Cette incertitude me permet aussi de voir que la saison aura été merveilleuse, pas du fait des podiums et des victoires, merveilleuse grâce aux émotions partagées avec une équipe fantastique.

Je pense bien sûr à toutes les personnes qui m'ont aidées pour en arriver là, mais l'histoire de ce globe est plus intime.

Elle s'est écrite avec Steph, Sieg, Christian, Greg, Baptiste, Xavier, Lionel, Paulo, Bruno, Alex, Brice, Yo, Quentin, Olivier, Alex, une bande de copains Simon/ Jean-Gui/ Alex/ Loïs/ Vincent et bien sur ma confidente.

Merci à vous d'avoir traversé cette année avec moi, d'avoir supporté mes caprices, mes doutes et de m'avoir aider à regarder vers l'avant.

Merci d'avoir vécu près de moi ce combat au quotidien.

Je n'aurai jamais imaginé les émotions que peuvent procurer la bataille pour le classement général mais aussi les ressources dont j'ai fait preuve pour en être là à trois course de la fin. Je me suis surpris, étonné, découvert, réalisé.

Certes j'ai fait des erreurs avec plus ou moins de conséquences mais j'ai rebondi sur chacune d'elles, j'ai aussi réalisé de belles choses qui resteront dans ma mémoire.

Alors quel que soit le résultat à la fin du week end je me souviendrai aussi de ces moments la, de ces personnes et nous partagerons ensemble notre joie ou notre peine.

Merci aussi à Emil et à tous les autres d'avoir rendu cette quête si difficile.

Cet après midi à 16 heures j'irai le chercher pour vous!

Le site web de Martin et Simon Fourcade http://www.fourcadebrothers.fr/intro.html