Depuis plusieurs jours, les difficultés rencontrées par les équipes qui travaillent d'arrache-pied pour ouvrir le maximum de pistes sont nombreuses : importants cumuls de neige, formation de givre et de glace, vent, mauvaise visibilité...

Après un épisode météo particulièrement délicat et trois jours de fermeture totale, les ouvertures sont partielles et progressives. Le but premier étant de garantir une sécurité maximum à tous les clients.

Chaque accalmie est mise à profit pour déclencher le Plan d'Intervention de Déclenchement des Avalanches et dégivrer les installations mais la durée d'intervention est toujours difficile à anticiper car elle dépend de la dureté et de la taille du givre rencontré.

A la faveur d'une fenêtre météo correcte, une équipe a ainsi été héliportée avant-hier au sommet des Grands-Montets afin d'attaquer le dégivrage du téléphérique. Quant à la gare sommitale, elle est à ce jour totalement enfouie sous la neige et le dégivrage du câble n'a pu être effectué que sur une cinquantaine de mètres, les conditions s'étant rapidement dégradées.

Dès que la visibilité le permettra une lourde équipe sera héliportée au sommet dans le but de finir ce dégivrage (voyage complet des Grands à Lognan) et une garde sera mise en place au sommet. La journée de jeudi est annoncée plus claire et devrait permettre une telle opération.

Les responsables de la Compagnie du Mont-Blanc déclarent ce soir : "Nous comprenons l'impatience de nos clients et des opérateurs de la vallée d'avoir des ouvertures rapides et complètes mais le respect des consignes techniques et sécuritaires par nos équipes garantit à tous un ski dans les meilleures conditions possibles compte tenu des abondantes chûtes de neige et conditions climatiques de ces derniers jours. Soyez assurez que les équipes de la Compagnie du Mont-Blanc sont toutes mobilisées vers ce même objectif et mettent tout en œuvre pour vous accueillir au mieux. "