En Italie, dans la station de Cervinia (d'ores et déjà partiellement ouverte), on mesurait ce matin 80cm de neige fraîche. Dans le même temps, de l'autre côté de la frontière Suisse, Saas Fee recevait deux chutes de neige successives : 30 cm tombés samedi et 50 cm tombés hier dimanche...

Plus au sud, dans les Pyrénées, la station de ski de Formigal annonce pour sa part avoir bénéficié de 60 cm de chutes cumulées depuis samedi matin.
"Bien qu'annoncées à haute altitude, ces chutes de neige nous ont tout de même apporté de 10 à 30 cm à 1800m d'altitude. Une fois travaillée, cette neige formera une excellente sous-couche d'autant que nous avons commencé la production de neige de culture" nous explique José Luis del Valle, directeur commercial de la station. "Nous espérons encore quelques flocons dans les prochains jours si le front de sud-ouest veut bien rester bloqué encore quelques heures sur les Pyrénées. Si tout se passe bien, nous pensons être en mesure d'accueillir les premiers skieurs sur notre domaine dès le 27 novembre".

Du côté de l'Alpe d'Huez on a longtemps espéré et vendredi soir, la rumeur circulait déjà : on pensait ouvrir partiellement le domaine skiable pour le long week-end du 11 novembre. Malheureusement, la neige n'est pas tombée en quantité suffisante (et à trop haute altitude) pour pouvoir envisager cette possibilité. Ce n'est que partie remise !

Pas de changement de programme non plus du côté de Val Thorens (qui annonce toujours une ouverture pour le 19 novembre), de Val d'Isère ou bien encore des 2 Alpes...

Pendant ce temps en Amérique du Nord, les stations Canadiennes de Lake Louise et de Ski Banff @ Norquay ont ouvert pour le week-end (samedi 5 Novembre) avec la promesse, espèrent-ils, d'une grande saison de ski grâce aux retombées très attendues du phénomène météorologique "La Nina".
"Nous avons tous entendu les rumeurs concernant le retour de La Nina et nous nous attendons donc à une saison d'hiver placée sous le signe des fortes chutes de neige" nous confie Dan Markham, directrice du marketing de Lake Louise.
"Grâce à Mère Nature qui nous apporte ses chutes de neige naturelle, et aux températures plus fraîches, nous avons été en mesure d'accélérer notre production de neige de culture", explique de son côté Charlie Locke, le président de Lake Louise.
Cette préparation du manteau neigeux est d'autant plus important pour la station Canadienne qu'elle accueillera dès le 26 novembre la première manche de la Coupe du Monde de Descente Hommes (suivi le week-end suivant par l'épreuve Femmes).