La station d'Abondance abandonnée par les Américains

"Après deux années de grosses pertes, nos investisseurs ne veulent plus prendre de risques. Ils ne financeront plus SVA (Ski Vallée Abondance, ndlr)", écrit Woody Sherwood, président de SVA, dans une lettre adressée aux habitants de ce village de 1.400 habitants. Cet entrepreneur du Colorado de 57 ans avait repris la station en août 2009, après deux années de fermeture du domaine skiable, qui souffre d'un manque de neige à 1.500 mètres d'altitude. Dans sa lettre ouverte, M. Sherwood accuse la commune de n'avoir pas "pu ou voulu soutenir politiquement les différents plans de développement de SVA".

Parmi ces projets, il cite la création d'une liaison avec les Portes du Soleil, le plus grand domaine skiable d'Europe (qui englobe Avoriaz et Morzine), ou la volonté de développer l'enneigement artificiel. La saison dernière s'est transformée "en un hiver catastrophique", en raison de la lenteur de la mairie à fournir dans les temps impartis un système de canons à neige.

Le maire d'Abondance, Paul Girard-Despraulex, parle lui de délais "incompressibles". Il juge en outre la liaison avec les Portes du Soleil "irréalisable en terme de budget et pour des raisons environnementales". Depuis la reprise de la station, les investisseurs américains auront dépensé au total "plus de deux millions d'euros" en investissements et pertes financières, selon Christian Vigezzi, directeur de SVA.

La gestion du domaine skiable devrait désormais passer à la mairie. "On peut continuer seuls, les visites de sécurité ont été effectuées, la station peut rouvrir cette saison", a assuré M. Girard-Despraulex. L'ouverture de la station est programmée pour le 17 décembre.