Sur une montagne, deux hommes s'affrontent en un duel sans relâche. Ces hommes sont les meilleurs skieurs freeriders au monde. Ils seront 16 freeriders au total, 8 dirigés par le capitaine de l'équipe America et 8 autres sous le commandement du capitaine de l'équipe Europe. Le choix du champ de bataille est arrêté et les disciplines sont validées: du backcountry slopestyle et du big mountain.
Le compte à rebours avant le début des hostilités est enclenché... Il a fallu six années de préparation, mais l'heure approche. La toute première Swatch Skiers Cup aura lieu à Valle Nevado, au Chili, du 5 au 12 septembre 2011.

    

La Swatch Skiers Cup en quelques mots

Date : du 5 au 12 septembre 2011
Lieu : Valle Nevado (à 45 km de Santiago), Chili
Disciplines : une journée de Big Mountain Freeride et une journée de Backcountry Slopestyle
Format de la compétition :
- Les riders s'affrontent à un contre un dans une série de manches (à raison d'un point par manche).
- Deux séries de huit manches par discipline, à savoir un total de 4 séries et 32 points à remporter durant les 2 jours de compétition.
- Chaque rider doit participer aux quatre manches.
- Un tirage au sort décide du capitaine de l'équipe qui choisit le rider pour la première manche.
- Le capitaine de l'équipe adverse choisit ensuite stratégiquement lequel de ses riders disputera le un contre un.
- Pour la second manche, le tirage au sort des riders est inversé.
- L'équipe accumulant le plus de points gagne la coupe pour un an.

  

Format de la Swatch Skiers Cup

Dans un tel décor, la Swatch Skiers Cup est appelée à devenir un grand classique. Combinant le principe du duel à celui de la Ryder Cup, la Swatch Skiers Cup opposera le Team Europe au Team America dans une série de face-à-face digne des plus grands westerns.

En trois manches de sept séries quotidiennes dans chaque discipline, un rider du Team America affronte un rider du Team Europe. Le vainqueur de chaque série remporte un point pour son équipe. L'équipe totalisant le plus de points gagne le tournoi. La récompense? Le droit de clamer sa victoire haut et fort et de conserver le trophée Swatch Skiers Cup pendant un an.

   

LA TACTIQUE

La compétition s'articule de la manière suivante: les 8 concurrents de chaque équipe doivent s'affronter dans des séries backcountry slopestyle et big mountain. Un tirage au sort désigne l'équipe qui choisit son rider pour la première série. Ensuite, l'autre équipe aligne son concurrent le plus affuté pour se mesurer à l'adversaire désigné. Les rôles s'inversent à la deuxième série. Les riders ayant tous des qualités différentes, les conditions sont réunies pour une compétition des plus excitantes. Tout est affaire de stratégie et de tactique. Quel skieur surpassera celui de l'équipe adverse? Si le Team Europe choisit tel rider, qui le Team America alignera-t-il pour le contrer? La tactique d'équipe pourrait bien s'avérer décisive.

   

LE SPOT de la Swatch Skiers Cup

Le camp de base de la Swatch Skiers Cup est situé à Santiago du Chili où les tirages au sort et les conférences de presse auront lieu (ainsi qu'une fête d'anthologie lors de la remise des prix, bien sur). Les duels de la compétition auront lieu en pleine nature à Valle Nevado, à environ une heure de Santiago. Au coeur de la Cordillère des Andes à 3000 mètres d'altitude, Valle Nevado dispose d'un domaine skiable de plus de 9000 hectares, le plus grand d'Amérique du Sud.

   

CHOIX DES CAPITAINES

Au vu de ces règles, le capitaine du Team America et le capitaine du Team Europe devront composer leurs équipes avec la plus grande attention. Ils ont les meilleurs freeriders au monde à disposition mais combien d'entre eux sont aussi à l'aise en backcountry slopestyle qu'en big mountain? Chaque équipe est composée de 8 skieurs, parmi lesquels on retrouve les leaders du classement Freeride World Tour d'Amérique du Nord et d'Europe. Le Team America comprendra un rider d'Amérique du Sud et le Team Europe, un australien ou un néo-zélandais.

CAPTAIN EUROPE : Le capitaine du Team Europe est l'une des stars suédoises du freeride: Kaj Zackrisson. Kaj et son ami et compatriote Sverre Liliequist ont été les premiers à évoquer l'idée de la Swatch Skiers Cup. Il se réjouit de voir leur idée se concrétiser. «Ça va être un grand moment de rassembler les meilleurs riders d'Europe et de les opposer dans des duels par équipe aux américains. Le ski de compétition se pratique généralement en individuel. Je suis convaincu que l'esprit d‘équipe nous donnera le boost nécessaire pour nous surpasser!»

CAPTAIN AMERICA : Pour cette première Swatch Skiers Cup, le capitaine du Team America sera Mark Abma, freerider professionnel originaire de Whistler Blackcomb, en Colombie-Britannique. Son opinion à propos de cette première Swatch Skiers Cup: «Notre sport connaît un véritable développement, nous rassemblons donc de plus en plus de talents. C‘est un véritable défi que de sélectionner une équipe représentant l'Amérique. C‘est déjà une opportunité unique de rassembler les plus grands noms sur un seul spot, mais en plus nous allons affronter le top des riders européens. Nous allons pouvoir admirer le meilleur de la nouvelle génération de skieurs avec 16 vrais passionnés de glisse et de neige.»  

    

Swatch Skiers Cup : Europe vs América

TEAM EUROPE
Kaj Zackrisson (Capitaine, SWE). Kaj est réputé en Europe pour son soutien passionné au mouvement freeride et pour ses victoires spectaculaires dans cette discipline, dont notamment sa première place au Swatch O'Neill Big Mountain Pro en 2007 et ses deux podiums au Verbier Xtreme en 2006 et 2008. Artiste et créateur de bonnets durant son temps libre, il tourne dans des films réalisés par sa propre société de production. Il est connu pour sa passion indéfectible pour le ski!

Sverre Liliequist (SWE). Sverre a commencé une carrière de skieur alpin avant de s'adonner au freeride en 1998. Il a remporté le titre de champion de Scandinavie, puis de champion du monde en très peu de temps. Il est cofondateur de Posse, boîte de production suédoise de films sur le ski et y participe également en sa qualité d'athlète.

Seb Michaud (FRA) est un freerider et concurrent bien connu du Freeride World Tour. Ex-membre de l'équipe de France de ski acrobatique, Seb adore le freeride, la compétition et le tournage de films. Il maîtrise le backflip comme personne et ne manque jamais une occasion d'en réaliser un, quelque soit l'obstacle ou la falaise.

TEAM AMERICA
Mark Abma (Capitaine, CAN). Pro originaire du Whistler snow country, Mark a remporté de multiples récompenses, dont le Powder Video Award de la meilleure performance masculine en 2005 et en 2007. D'abord connu pour ses compétences en ski de bosses et dans les parcs, il s'est ensuite orienté vers le backcountry et l'héliski. Il apparaît dans de nombreux films de freeride et compte parmi les personnes les plus influentes de cette discipline.

Sage Cattabriga-Alosa, USA. L'un des skieurs les plus renommés dans l'industrie des films de ski, Sage parcourt le monde pour tourner. Il est spécialisé en backcountry gap jumps, big mountain et dans la combinaison de tricks sur les falaises.

   

Les disciplines de la Swatch Skiers Cup

BACK COUNTRY SLOPESTYLE : Le slopestyle est une discipline freestyle dont le but est de réaliser les tricks les plus difficiles avec une amplitude de saut maximale. Il est aussi essentiel de réaliser différents types de tricks, plutôt que d'en répéter un seul, même exceptionnel. Le backcountry slopestyle a lieu en hors-piste et combine des éléments artificiels et naturels.


BIG MOUNTAIN : Le big mountain (freeride) se caractérise notamment par des champs de poudreuse vierge, des sauts de falaises à couper le souffle, un choix de trajectoires créatif et des figures acrobatiques.
Désormais une tendance majeure des sports d'hiver, le freeride dispose de son propre championnat du monde, le Freeride World Tour auquel participent les meilleurs athlètes de la planète. Les compétitions big mountain ont lieu sur des versants de montagnes uniquement accessibles par hélicoptère: des conditions radicalement différentes des pentes très soignées du ski traditionnel. Cette compétition étant par nature à haut risque, les riders doivent porter l'équipement de sécurité complet, à savoir: casque, protection dorsale, sac à dos et dispositif anti-avalanche (émetteur, pelle, sonde).