Cette année, la thématique japonaise, qui fait la force de l'événement depuis 4 saisons, prenait tout son sens, tous les participants s'étant rassemblés autour d'une noble cause : rider et récolter des fonds pour aider le Japon à se reconstruire.
Quelques uns des meilleurs skieurs et snowboarders de la planète étaient présents. 15 nations au total ont passé les portillons de départ.
Parmi les concurrents, 10 des meilleurs pro-riders nippons, dont le snowboarder star Kazu Kokubo (8ème en half pipe aux JO de Vancouver et vainqueur de l’US Open 2011), avaient parcouru plus de 10 000 km pour rejoindre le snowpark des 2 Alpes, qui fait référence et compte parmi les meilleurs d’Europe.
Au delà de réunir les stars du ski et du snowboard, le KUMI YAMA (« Gang des montagnes » en japonais) fait la différence depuis 4 ans, en rassemblant des profils complètement différents : des freeriders et des freestylers pros, des kids et des amateurs.  

  

CONCEPT & CONTEST ATYPIQUES

Côté compétition, le Kamikaze Contest a été le « highlight » sportif du week-end. Les compétiteurs se sont élancés dans un slopestyle composé d’une multitude de modules (tables, hip, rails et bongs en tous genres), qui permettaient une grande variété de figures.
Mais ce qui a donné du piment à la course, c’est surtout le fait que les riders, pros comme amateurs, skieurs comme snowboarders, se sont affrontés « en versus » par équipes de 3.
Les « combos » étaient jugés sur leur aptitude à exploiter le park en équipe, la régularité et l’harmonie de leur run.
Et pour parfaire la thématique japonaise, le slopestyle était entièrement revu à la sauce nippone et jeux vidéo. Taïko, gong, tori, sumo, Tetris, Pacman, jonchaient ainsi le parcours, de l’arche de départ à la zone d’arrivée.

   

DE BELLES SURPISES EN SNOWBOARD

La météo et les conditions de neige sur le glacier ont permis aux 16 équipes participantes (10 pros / 6 amateurs) de monter progressivement en niveau avec de très belles démonstrations et des figures parfaitement exécutées.
Il faut féliciter les 2 équipes finalistes qui ont décidé de courir la finale à 6, en effectuant une série de figures hommages appelées « Japan Air », et ont redistribué leur prize money à l’association WE RIDE FOR JAPAN, pour laquelle l’événement reversait une partie des gains dans le but de reconstruire le Japon.
Si l’équipe de Kazu Kokubo n’a pas fini sur le podium, le snowboarder japonais marquera cette édition du KUMI YAMA de son style inégalable.

Résultats des finales :
1.TEAM BURN // Valerian Ducourtil (FR) – Olivier Gittler (FR) – Arthur Longo (FR)
2.TEAM APO SNOW // Gerome Mathieu (FR) – Tyler CHORLTON (GB) – Christian Weber (SWI)
3.TEAM MEATBALL // Benjamin Lestage Konig (GB) – Ludvig Billtoft (SWI) – Theodor Hjellstrom (NOR)

   

DU TRES HAUT NIVEAU EN SKI

Ce week-end, le niveau était définitivement au rendez-vous dans la catégorie ski.
De nombreux internationaux ayant marqué l’hiver étaient présents à l’image de l’italien Markus Eder et du canadien JF Houle. Les médaillés des X Games, Kevin Rolland (FR) et Xavier Bertoni (FR), tout comme le freeskier français, Richard Permin comptaient également parmi les invités de marque…
Comme en snowboard, 16 équipes (10 pros / 6 amateurs) ont pris le départ.
Les résultats ont prouvé que la créativité faisait la différence ce week-end. Les double cork Japan et double cork 1200 tail grab de JF Houle lui ont valu les félicitations du jury, même si son équipe termine finalement 3ème.
Les prises de risques du finlandais Lauri Kivari, notamment ses 180 au travers du Pacman, ont également recueilli tous les suffrages et permettent à son équipe de terminer 2ème. On retient enfin les figures très créatives de l’italien Markus Eder (1er) qui a surpris les juges en inventant une nouvelle ligne et effectuant un transfert d’un module à l’autre sur le bas du parcours.

Résultats des finales :
1.TEAM DOWNDAYS // Markus Eder (ITA), Nicolas Vuignier (SWI), Gaute Silseth (NOR)
2.TEAM DOWNDAYS YOUNG DIRTY BASTARD // Lauri Kivari (FIN), Anti Ollila (FIN), Jesper Tjader (SWI)
3.TEAM HOOLIGANS // JF Houle (CAN), Adam Delorme (USA), Simon Ericson (SUE)

   

LES « BEST TRICKS » DU KUMI YAMA

Le dimanche, les juges ont élu le « best trick » (meilleure figure) du week-end.
En snowboard, Thomas Delfino remporte le titre haut la main avec un exceptionnel method. Jérémy Pancras, quant à lui, accomplit la meilleure figure en ski avec un double cork 1080 mute. Tous deux ont envoyé leur figure en survolant le sumo planté en dessous d’un hip à mi-parcours du slopestyle.

  

DES KIDS VENUS D’UNE AUTRE PLANETE

Si le niveau chez les adultes était particulièrement élevé, la vraie surprise du KUMI YAMA est venue des enfants.
L’organisation avait, en effet, convié 4 très jeunes prodiges : Aspen Spora (9 ans, USA), Kelly Sildaru (9 ans, ESTONIE), Laurie Blouin (14 ans, CAN) et Francis Jobin (12 ans, CAN). Alors que leurs  vidéos ont battu des records d’audience sur le Web, ils démontrent ce week-end, avec force de figures époustouflantes pour leur âge, qu’il faut désormais compter sur eux pour prendre la relève dans les parks et les prochaines échéances internationales.
Le dimanche 3, 13 équipes de kids de 10 à 14 ans, se sont lancées dans un parcours imaginé exclusivement pour eux.
Il n’est pas exclu que l’année prochaine, des kids japonais rejoignent les rangs de ce contest.

Résultats des finales kids :
Catégorie 9-10 ans - snowboard
1.TEAM LITTLE SUMO //  Elliot Pentecote, Oscar Ney
2.TEAM SUSHI // Gauthier Gallas, Lenny Oliver

Catégorie 10-14 ans - ski
1.TEAM NO NAME // Dylan Florit, Alex Hall
2.TEAM LES MARINS // Marin Gaillard, Tangy Richard
3.TEAM LES BABIES // Megane Tollong, Emma Hogland

Catégorie 10-14 ans – snow

1.TEAM MEATBALL // Benjamin Lestage Konig, Ludvig Billtoft, Theodor Hjellstrom
2.TEAM LES FRANCO SUISSES // Cloé Sillières, Agatte Sillières, Boris Mouton
3.TEAM BANZAÏ GIRLS // Lisa Michel, Lisa Clery

Best trick en Snow : Boris mouton avec un backside rodéo
Best trick en Snow en ski : Alex hall avec un 1080 mute