Présentation de l'Ultrachampsaur

Les 67 kilomètres de l'UltraChampsaur empruntent majoritairement des sentiers de randonnée parfois peu parcourus. Au programme : lacs d'Altitudes, arêtes aériennes, traversées de pâturage au milieu des marmottes, sentes sous les mélèzes... Du Roc d'Alibrandes au Piolit en passant par le Cuchon, le tracé livre une infinité de points de vue plus beaux les uns que les autres.


Le parcours de l'ultrachampsaur

Le parcours de l’Ultrachampsaur est dessiné pour vous faire partager la beauté des paysages du Champsaur. Chaque portion du tracé vous offrent des perspectives différentes sur les sommets du Parc National des Ecrins, le bocage, la plaine d’Ancelle, le Drac, la Rouanne. Du Roc d’Alibrandes au Piolit, en passant par le Cuchon, chaque sommet vous amènera à de nouvelles découvertes. La partie finale du parcours vous offre même une vue panoramique de la vallée de la Durance et du Lac de Serre-Ponçon...

Départ
6 heures du matin, vous vous élancez de la station d'Orcières, à 1850 mètres d’Altitude, pour une longue journée de trail ! 67 km et 3300 mètres de dénivelée !

Les lacs et le Drouvet
C’est la première ascension ! A l'est de la station d'Orcière, un enchaînement de pistes et de sentiers vous amènera au Lac des Estaris (2560 m) par le lac Jujal, le lac des Sirènes et les lacs Jumeaux ! Puis un sentier à flanc vous conduira au sommet du Drouvet (2654) pour un premier point de vue majestueux avec le soleil qui se lève sur l'Aiguille de Cédera, le vallon de Méollion, et le reste du Champsaur. C'est le premier ravitaillement et point de chronométrage de la journée.

Le Roc d'Alibrande et la descente sur les Roussins
Le parcours se poursuit par un cheminement en crête et le contournement du Roc d'Alibrandes. Le sentier est aérien et panoramique. La vue embrasse toute la vallée. La descente qui vient est longue : elle permet de rejoindre le Drac qui coule 1100 mètre plus bas. Mais une fois les premières centaines de mètres parcourus, elle s'adoucit et évolue en sous-bois par des lacets réguliers plutôt roulants.

Pont-du-Fossé par Saint Nicolas
Un petit passage en rive gauche puis retour au soleil avec la remontée sur Saint Nicolas au dessus du rocher de Mézel. Le sentier s'élève de quelques centaines de mètres pour traverser le village de Saint Nicolas puis redescendre vers Pont-du-Fossé par une portion ombragée dans les feuillus. Les plus rapides arriveront un peu avant 9 heures et passeront sous les applaudissements des concurrents du Minichampsaur, impatients de se lancer à l'assaut du Cuchon.

L’ascension du Cuchon
Le Cuchon culmine à 2002 mètres d’altitude. Mais le tracé de l’Ultrachampsaur vous entraîne encore plus haut, sur l’arrête de la petite Autane. Après avoir franchi le Drac et changé définitivement de versant, vous entamez l’ascension en direction de Costebelle, un hameau abandonné aux ruines magnifiques.
Au-dessus, 2 kilomètres de piste peu raide puis un agréable sentier en lacets resserrés vous entraînent jusqu’à la cabane des Gardes. Là, c'est un chemin tout en écharpe qui vous hisse jusqu’à l’arrête de la Petite Autane. Dans votre dos, la vue sur le Haut Champsaur est à couper le souffle !
Prudence, l’itinéraire est aérien pour rejoindre le sommet du Cuchon, un peu en contrebas. Vous évoluez entre Drac et Rouanne, le décor est ciselé, le chemin passe entre des pans rocheux, quelques mètres sont équipés d’une main courante… Cette courte évolution terminée, vous atteignez la plateforme du Cuchon et son ravitaillement. De la table d’orientation, vous pouvez profitez d’un panorama sublime.

Vers Rouanne Haute et le Piolit...
Le parcours se poursuit en vallée de la Rouanne. On commence par 3 kilomètres de descente par un sentier bien tracé, plutôt roulant, sur les flancs de la petite Autane. Une nouvelle remontée dans la prairie alpine ou à travers de larges pierriers nous ramène un peu au-dessus des 2000 m d'altitude, puis on plonge résolument vers le fond de la vallée, direction Rouanne Haute ou les concurrents sont attendus par un nouveau ravitaillement (C'est un lieu aisément accessible aux suiveurs).
Et c'est reparti à l'assaut du Piolit ! 800 mètres de dénivellée qui commence par des lacets bucoliques entre les mélèzes, avant de déboucher dans les paturages.
Un ultime ravitaillement attend les concurrents dans la plaine d'altitude sous le sommet. Puis le parcours continue vers le col de Chorges. Là, c'est le lac de Serre-Ponçon, le Morgon, la vallée de l'Avance et le gapençais qui s'offre aux yeux des coureurs. Un must ! La fin de l'ascension est une raide montée vers la cime du Piolit. Un dernier effort pour une vue à nouveau imprenable !

Du Piolit au village d'Ancelle
Maintenant, le plus dur est fait ! La descente est abrupte au départ puis le sentier dessine de grandes traces dans le flanc de la montagne. Pour les concurrents qui en ont encore sous la semelle, c'est un vrai régal. On finit sous les mélèzes et les feuillus, avec un terrain souple, pour prendre pied sur la piste forestière qui nous ramène sur la route du col de Moissière. Un ultime kilomètre de remontée et ce sont les dernières pentes qui dévalent vers Ancelle et l'arrivée triomphale sur la place du village !

 


Où voir passer les coureurs de l'Ultrachampsaur ?

Le tracé de l'Ultrachampsaur vous permet de suivre facilement votre athlète préféré. Nous avons sélectionné 3 points pour aller à la rencontre des concurrents et profiter vous aussi des paysages du Champsaur.

- Pont-du-Fossé : si vous suivez un concurrent qui est engagé sur le 65 km, vous pourrez le voir passer à Pont-du-Fossé. Les premiers concurrents devraient traverser le village aux environs de 9 heures, un peu avant le départ du 37 kilomètres au même endroit. Vous pourrez aussi en profiter pour demander des nouvelles de votre protégé et connaître son heure de passage aux Roussins, le pointage chrono intermédiaire.

- La cabanne de la Masse : situé à l'intersection du sentier venant du Cuchon et du sentier des Balcons de la Rouanne, ce point se situe à 41,5 km du départ pour l'Ultrachampsaur et à 12 km du départ pour le Minichampsaur. L'accès constitue une petite marche d'une heure dans la vallée de la Rouanne et permet de découvrir de beaux points de vue de la vallée.

- Rouanne Haute : Point stratégique de passage dans la vallée de la Rouanne, au kilomètre 48 et 18,5 de chacun des deux parcours, Rouanne Haute est accessible en voiture de tourisme par une longue piste (qui peut aussi être parcourue à pied). En plus de voir passer les coureurs, vous pourrez faire quelques pas en direction de la magnifique cascade du fond de Rouanne et de sa vasque supérieure. Vous pourrez aussi empruntez le tracé de la course par le sentier du Piolit qui démarre au coeur des Mélèzes en direction de la cabanne de la plaine. 


En marge de l'ultrachampsaur

- Le Minichampsaur : mini par le nom, mais maxi par le menu ! Il vous propose de vivre l'épreuve sur 37 km et 2200 m de dénivelée positif pour en faire un peu moins mais partager la même aventure. Le départ se fait de Pont-du-Fossé et le parcours correspond à la seconde partie de l'Ultra, via le Cuchon et le Piolit !

- Une course enfant sera organisée à 14h sur le site de la base de loisir.
Les enfants de 6 à 10 ans feront une boucle de 800 mètres. Les plus agés feront deux boucles.
Des médailles pour tous et un goûter à l'arrivée. Inscription gratuite sur place.


Organisation de l'Ultrachampsaur

L'ultrachampsaur est organisé par l'association Courir à Ancelle, avec le soutien de l'Office de Tourisme d'Orcières, de la communauté de commune du Haut-Champsaur, de la mairie de Pont-du-Fossé, de la mairie d'Ancelle et du Comité des fêtes d'Ancelle.

L'Ultrachampsaur, c'est aussi et surtout une équipe de plus de 80 bénévoles répartis sur les sites de départ et d'arrivée et tout au long du parcours. Ils sont impatients de vous accueillir dans la vallée du Champsaur pour vous faire découvrir leurs paysages et vous faire vivre un évènement inoubliable !


L'ultrachampsaur en vidéo