C'est LA grande fête du ski.
Une semaine de compétition acharnée et bon enfant à la fois, sur des épreuves de ski alpin, ski de fond, boarder-cross, skier-cross, télémark, rando trail et freestyle. Le challenge sera également l'occasion de fêter les membres des équipes de France et notamment les champions bornandins de retour des Jeux Olympiques de Vancouver.

Des compétitions de ski, bien sûr, mais aussi des animations sportives hors ski et festives. Chaque soir, une remise des prix de la journée a lieu sur la place du village, suivie de concerts sous chapiteau. Deux grandes soirées ponctuent cette 60e édition : mercredi 21 avril, les traditions bornandines seront à l’honneur avant que, deux jours plus tard, la cérémonie officielle de clôture l’événement.

Vendredi 23 avril
Soirée de clôture spéciale en présence de Rama Yade et des médaillés olympiques français 2010.
A 18 h, sur la place du Grand-Bornand Village, l’ultime soirée du 60e Challenge des moniteurs constituera un moment-clé du sport français.
Les athlètes médaillés des JO de Vancouver et les membres des équipes de France seront présents et mettront ainsi un point final à la saison d’hiver 2009-2010.
Cette cérémonie officielle se déroulera également en présence de Rama Yade, secrétaire d’Etat chargée des sports, de David Douillet, député, chargé de mission de la présidence de la République, et d’Edgar Grospiron, directeur général du comité de candidature d’Annecy 2018.

Quand les rouges se mettent au vert
Afin de réduire l’empreinte écologique d’une manifestation aussi importante que le Challenge des moniteurs, l’Ecole du ski français du Grand-Bornand a mis en place deux actions éco-responsables : du Durcineige, plus onéreux mais non polluant, a permis de préparer les pistes sur lesquelles se dérouleront les épreuves : par ailleurs, afin de diminuer la masse des déchets, l’organisation a choisi de proposer aux moniteurs un gobelet unique pour l’ensemble de la semaine. Aux couleurs du 60e Challenge des moniteurs, celui-ci constituera non seulement un souvenir mais aussi une “bonne éco-action” pour l’environnement. Un environnement qui constitue le lieu de travail principal des moniteurs de ski..