Une avalanche est une masse de neige qui se détache et dévale le versant d'une montagne. Les avalanches peuvent se présenter sous toutes les tailles. Les petites avalanches peuvent mesurer moins de 30 cm de profondeur, 20 à 30 mètres de large et dévaler à 50 km /h. Les avalanches de taille moyenne peuvent mesurer entre 1 et 2 m de profondeur, 100 et 500 mètres de large et dévaler à plus de 100 km/h. Enfin les grosses avalanches peuvent atteindre 2 à 3 mètres de profondeur ou plus, mesurer plus de 1000 m de large et dévaler les pentes à plus de 150 km/h.

Les types d’avalanches

On peut classer les avalanches selon la forme de leur zone de départ :
• Départ ponctuel : les avalanches à départ ponctuel se produisent dans la neige qui manque de cohésion, comme la neige fraîche et nouvelle qui n'a pas encore collé ou la neige humide qui a perdu sa cohésion en raison du dégel.
• Cassure linéaire : les avalanches de plaque se produisent quand une ou plusieurs couches de neige se sont agglomérées dans une plaque cohésive. La plaque peut rester en place jusqu'à ce qu’une surcharge (force exercée sur la plaque) dépasse sa capacité de portage (force qui la retient au sol). Ce phénomène entraîne inévitablement la rupture linéaire de la plaque fragilisée par la surcharge (un skieur par exemple).

Echelle européenne de risque d'avalanche

L’échelle a été conçue principalement à l’intention du public pratiquant la montagne hors des pistes balisées et ouvertes. Pour être plus facilement acceptée par un large public, elle ne comporte qu’un nombre réduit d’indices (5).

Indice du risque

Stabilité du manteau neigeux

Probabilité de déclenchement

 1 - FAIBLE

Le manteau neigeux est bien stabilisé dans la plupart des pentes.

Les déclenchements d'avalanches ne sont en général possibles que par forte surcharge3 sur de très rares pentes raides1. Seules des coulées ou petites avalanches peuvent se produire spontanément.

 2 - LIMITÉ

Dans quelques pentes2  suffisamment raides, le manteau neigeux n'est que modérément stabilisé.
Ailleurs, il est bien stabilisé.

Déclenchements d'avalanches possibles surtout par forte surcharge3 et dans quelques pentes généralement décrites dans le bulletin.
Des départs spontanés d'avalanches de grande ampleur ne sont pas à attendre.

 3 - MARQUÉ

Dans de nombreuses pentes2 suffisamment raides, le manteau  neigeux n'est que modérément à faiblement stabilisé

Déclenchements d'avalanches possibles parfois même par faible surcharge3 et dans de nombreuses pentes, surtout celles généralement décrites dans le bulletin. Dans certaines situations, quelques départs spontanés d'avalanches de taille moyenne, et parfois assez grosse, sont possibles. 

 4 - FORT

Le manteau neigeux est faiblement stabilisé dans la plupart des pentes2 suffisamment raides.

Déclenchements d'avalanches probables même par faible surcharge3 dans de nombreuses pentes suffisamment raides. Dans certaines situations, de nombreux départs spontanés d`avalanches de taille moyenne, et parfois grosse, sont à attendre.

 5 - TRÈS FORT

L'instabilité du manteau neigeux est généralisée.

De nombreuses et grosses avalanches se produisant spontanément sont à attendre y compris en terrain peu raide.

(1) Pentes particulièrement propices aux avalanches en raison de leur déclivité, de la configuration du terrain, de la proximité des crêtes...
(2) Les caractéristiques de ces pentes sont généralement précisées dans le bulletin: altitude, exposition, topographie...
(3) Surcharge indicative : forte (par exemple skieurs groupés) ou faible (par exemple skieur isolé, piéton).

Le terme déclenchement concerne les avalanches provoquées par surcharge, notamment par le(s) skieur(s). Le terme départ spontané concerne les avalanches qui se produisent sans action extérieure.