45 membres du conseil d'administration du Comité national olympique et sportif français étaient invités à voter ce matin à bulletin secret. Dès le premier tour, la commune de Haute-Savoie a obtenu la majorité absolue des suffrages, s'octroyant ainsi la victoire. Les candidatures de Grenoble, Nice et Pelvoux n'ont donc pas été retenues.

Mais la route d'Annecy s'annonce encore semée d'embûches... Car la France ne sera pas favorite avant le vote, en juillet 2011 à Durban, en Afrique du Sud.
Déclarée depuis deux ans, la ville Sud-coréenne de PyeongChang, battue pour 2010 et 2014 a, après deux candidatures malheureuses, toutes les infrastructures nécessaires.
En Europe, Munich est un concurrent sérieux même si la ville allemande pâtit du même handicap que la France avec l'assimilation par le CIO de Sotchi (Russie, hôte des JO 2014) à une ville européenne, ce qui imposerait quasiment de changer de continent pour les Jeux de 2018...

A suivre donc !