Une avalanche est une masse de neige qui se détache et dévale le versant d'une montagne. Les avalanches peuvent se présenter sous toutes les tailles. Les petites avalanches peuvent mesurer moins de 30 cm de profondeur, 20 à 30 mètres de large et dévaler à 50 km /h. Les avalanches de taille moyenne peuvent mesurer entre 1 et 2 m de profondeur, 100 et 500 mètres de large et dévaler à plus de 100 km/h. Enfin les grosses avalanches peuvent atteindre 2 à 3 mètres de profondeur ou plus, mesurer plus de 1000 m de large et dévaler les pentes à plus de 150 km/h.
 

Les types d’avalanches

On peut classer les avalanches selon la forme de leur zone de départ :
• départ ponctuel : avalanche à départ ponctuel ,
• cassure linéaire : avalanche de plaque.
Ces deux types d’avalanches peuvent se produire dans des neiges sèche ou humide.

Les avalanches à départ ponctuel se produisent dans la neige qui manque de cohésion, comme la neige fraîche et nouvelle qui n'a pas encore collé ou la neige humide qui a perdu sa cohésion en raison du dégel.
Les avalanches à départ ponctuel sont caractéristiques par la forme de leur écoulement en forme de cône. L'avalanche commence à un point et s’étend dans un triangle pendant qu'elle glisse en bas de la pente.
Les avalanches à départ ponctuel font rarement de gros dégâts du fait des plus faibles quantités de neige mobilisées, et risquent moins d'emporter les personnes qui les déclenchent car elles partent en-dessous d’eux. Cependant, les conséquences peuvent être très graves voire mortelles si vous êtes balayé et que vous vous trouvez dans un creux de terrain.

Les avalanches de plaques se produisent quand une ou plusieurs couches de neige se sont agglomérées dans une plaque cohésive. La plaque peut rester en place jusqu'à ce qu’une surcharge (force exercée sur la plaque) dépasse sa capacité de portage (force qui la retient au sol). Ce phénomène entraîne inévitablement la rupture linéaire de la plaque fragilisée par la surcharge.
La surcharge d’une plaque peut être provoquée de plusieurs manières. Naturellement, c’est le cas lorsque le vent souffle la neige et surcharge une pente. Artificiellement, lors des déclenchements artificiels (explosifs…). Accidentellement, par le passage d’un skieur ou d’un snowboardeur.
Les avalanches de plaques n’ont pas toutes la même forme en fonction de la neige qui la compose. On distingue deux types d’avalanches de plaque, les plaques friables et les plaques dures. Les premières sont plus molles (neige fraîche poudreuse), les deuxième sont plus dures, comme un plancher en bois. Les avalanches de plaque sont les plus dangereuses, notamment parce qu’elles peuvent déplacer de grandes quantités de neige à de très grandes vitesses.

Vidéo avalanche camera embarquée

Vidéo avalanches diverses


Protection et sensibilisation


Si vous pratiquez la randonnée ou le hors pistes, le risque est présent. Les principales consignes à retenir sont les suivantes :
Rappelez-vous que la montagne est imprévisible et que personne n'est à l'abri d'une avalanche ou d'un accident. Pour connaître l'estimation du risque d'avalanche, il est important de repérer les drapeaux d’avalanche, qui indiquent le degré de risque :
• Jaune : risque d’avalanche limité (mais pas inexistant)
• Jaune et noir : risque d’avalanche important
• Noir : risque d'avalanche élevé
Vous pouvez également consulter avant de partir le Bulletin Neige de la station de votre choix sur Skiinfo qui vous indiquera le risque d'avalanche /5 .

Attention, il est impératif de sortir avec votre ARVA (émetteur-récepteur permettant de repérer les victimes par les secours en cas d'avalanche). Avant de partir, vérifiez les batteries de votre ARVA et n'oubliez pas de le mettre en mode "émission". Pensez également à vous équiper d'un casque !

Ne partez jamais seul en Freeride ! En groupe, attendez votre tour avant de vous lancer dans la pente.

A lire aussi:

Pour que la neige reste un plaisir ...la sécurité ça s'apprend
Robocoaster Avalanche aux 2 Alpes