"On en a parlé mais aucune décision n'a été prise, a déclaré le Norvégien Atle Skaardal, directeur de courses de la Coupe du monde féminine. "On doit examiner le règlement pour voir si c'est possible et pourquoi ce serait possible".
 
La FIS devrait examiner la question lors de sa prochaine réunion en novembre.
 
Durant le week-end en question, la Coupe du monde dames sera à Aspen, dans le Colorado, avec au programme un géant et un slalom, avant se se rendre à Lake Louise pour y disputer deux descentes et un super-G.
 
"Si Lindsey s'entraîne et court avec les hommes, elle aurait un gros avantage sur ses rivales la semaine suivante sur le même parcours", a estimé Skaardal.
 
L'Allemande Maria Höfl-Riesch suspecte sa rivale et amie "de profiter d'entrainement supplémentaire avant notre course une semaine plus tard", comme elle l'a confié à l'agence allemande SID. Un avantage "dont elle (Vonn) n'a pas besoin" à Lake Louise "où elle s'est imposé si facilement la saison dernière", a déclaré
 
Vonn, qui fêtera ses 28 ans le 18 octobre, a effectué une fabuleuse saison 2011-12 riche du grand globe de cristal et des trois petits en descente, super-G et super-combiné.
 
Avec 53 victoires à son compteur, Vonn pointe à seulement neuf longueurs de la légendaire autrichienne Annemarie Moser-Pröll. La saison prochaine pourrait lui permettre de passer devant !
 
En tout cas avec cette déclaration l'Américaine s'offre un gros coup de pub et fait abondamment parler d'elle dans tous les médias spécialisés.
 
Il faut également savoir que l'an passé Lindsey Vonn gagnait cette descente de Lake Louise avec un chrono supérieur de 5 secondes aux meilleurs temps de la course masculine.
 
Une différence qu'elle ne parviendrait pas à combler cette année mais la voir au départ d'une descente hommes ce serait sacrément excitant...