L'Américain Ted Ligety, 28 ans, a remporté pour la 2e fois consécutive le slalom géant d'ouverture de la Coupe du monde de ski alpin, dimanche à Sölden (Autriche), où le Suisse Didier Defago prend un superbe 5e rang.
 
Pour le skieur de Morgins, ce résultat confirme sa constance en géant et surtout lui apporte beaucoup de sérénité pour la suite. "Je suis quelqu'un qui profite de la confiance dans une discipline pour les autres également", explique le champion olympique de descente. "Ce genre de performance me permet donc de construire pour les premières épreuves de vitesse"
 
Triple lauréat de la Coupe du monde de la discipline, Ligety a skié au-dessus. Au diapason des conditions météorologiques, il a fait souffler la tempête sur ses adversaires auxquels il a infligé des écarts d'autres temps, ceux du Suédois Ingemar Stenmark il y a plus de 30 ans. L'Américain a remporté le 12e succès de sa carrière, tous obtenus en géant !

"C'était super-bosselé et on n'y voyait vraiment rien. J'étais limite tout au long (de la course), mais c'est bon de prendre autant de risques. Gagner avec un tel écart ? Cela arrive probablement une seule fois dans une carrière, c'est phénoménal." 

(A propos des nouveaux skis) Ils exigent plus de force et de résistance. Au bout de 50 secondes, c'est comme si on avait disputé une manche d'1 minute 30. Mais bien sûr que le ski est praticable. Je l'avais déjà utilisé lors de la dernière course de la saison dernière (en mars 2012 lors des finales à Schladming, ndlr) et ça m'avait bien réussi (25e du géant mais meilleur temps de la seconde manche, ndlr).

Pourtant, je suis encore mécontent de la façon dont cela nous a été imposé, après seulement trois jours de "tests en laboratoire". Aucun athlète n'avait été consulté sur le changement de rayon de courbe. Franchement, il n'y avait pas besoin de ça. Les fabricants avaient déjà conscience qu'ils ne pouvaient pas continuer à tailler des skis toujours plus rapides. J'ai tellement été critique sur le nouveau matériel que j'ai voulu montré, dès la 1re course de la saison, que je n'étais pas nul." a expliqué l'extra-terrestre Ted Ligety après sa victoire.
 
L'Italien Manfred Mölgg et l'Autrichien Marcel Hirscher ont bien complété le podium, mais avec des débours de 2 sec 75 et 3 sec 12.
 
"Je me suis demandé s'il n'avait pas chaussé les anciens skis. Ca fait réfléchir cet écart de trois secondes. Le mauvais temps n'est pas une excuse. Il avait la même mauvaise piste, la même visibilité réduite. Il nous faut beaucoup travailler pour nous rapprocher, déjà à Beaver Creek (2 décembre)", a admis Hirscher, tenant du grand globe de cristal et aussi de la Coupe de géant.
                          
Au final le changement de matériel, décrié par les uns et souhaité par les autres n'a pas vraiment modifié la hiérarchie.
 
Le classement complet ICI
 
A suivre les plus belles photos de ce slalom géant.