"Bonjour à tous, A l'approche de l'hiver et après divers articles parus dans la presse (écrite et internet), je profite de cette news pour vous tenir au courant de l'avancement des "travaux" et de l'évolution de ma santé. Beaucoup de choses ont été dites et je tiens à vous informer personnellement pour que tout soit clair." écrit Julien Lizeroux.
 
Voici maintenant un résumé détaillé de sa situation :
 
-Opération du tendon quadricipital en Juin 2011
-Longue phase de rééducation sur toute la fin de l'année 2011
-Check-up médical début janvier 2012. Le verdict n'est pas très positif : l'opération n'est pas un franc succès et les chirurgiens ne me donnent aucune solution.
 
-Je choisis donc de rester calme et patient.
-Après un bon break au printemps, je reprends le cours de ma rééducation début juin avec mes compatriotes. Les progrès sont bien là même si ça avance très très doucement.
 
-Après un nouveau check-up médical début juillet 2012, je choisis de subir une autre intervention chirurgicale (beaucoup plus simple et moins contraignante par arthroscopie) pour enlever des morceaux de cartilages qui se baladent à l'intérieur de mon genou et pour tout nettoyer.
-Après 6 semaines de convalescence entre Albertville, Challes les Eaux et le CERS de Boulouris, je reprend le cours de ma ré-Athlétisation sous la direction d'Olivier Pedron.
 
Là encore les progrès se font très rapidement sentir et je continue à l'heure actuelle de m'entraîner tous les jours en musculation, course à pied, éléctro stimulation, etc etc...
Sachant que je suis partie de très très bas, l'évolution est très positive même si j'ai encore énormément de travail pour pouvoir être performant physiquement.
 
La prochaine étape est le retour sur les skis. Pas de date prévue à l'heure actuelle mais j'aimerais bien pouvoir rechausser début décembre pour aller soutenir mes copains lors du Critérium de la 1ère neige à Val D'Isère. (Weekend du 8 et 9 décembre)
 
Ce retour sur les skis, en libre tranquillement, sera un premier test pour savoir où j'en suis et savoir ce que je suis capable de produire.
 
Ensuite, 2 scénarios sont possibles:
 
-tout se passe bien : je devrais donc accumuler les journées de ski libre (au moins 15) pour réhabituer mon genou et ma cuisse aux sollicitations du ski (voir comment réagit mon articulation) avant de pouvoir penser à un éventuel retour dans les piquets... (la compétition n'est donc pas pour tout de suite)
 
-le test est trop prématuré: les douleurs sont trop présentes et je ne suis pas encore prêt. Je retrounerais donc enchainer les séances de préparation physique pour continuer de renforcer mon articulation.
 
Difficile pour moi de me projeter dans le futur proche. Mon genou est et reste le patron et c'est lui qui décide du programme, en accord avec le staff médical, les kinés et préparateurs physiques... Je ne perds donc pas d'énergie à vouloir me fixer des objectifs et je m'adapte quotidiennement. (avec beaucoup d'heures de sueur et d'entraînement)
 
Voir ci-dessous notre galerie-photos consacrée à Julien Lizeroux.