54,6 % des Suisses sont favorables à la candidature olympique des Grisons. C’est ce qu’a révélé un sondage Isopublic représentatif mandaté par le SonntagsBlick.
 
L’enthousiasme est encore plus grand chez les moins de 35 ans : près de trois quarts des sondés déclarent approuver la candidature. Le taux d’adhésion est par ailleurs particulièrement élevé dans les
Préalpes et dans les Alpes, où il atteint 60 %.
 
Le sondage Isopublic donne des indications précieuses sur les intentions de vote, quatre mois avant la votation populaire prévue dans les Grisons. Bien qu’il n’ait pas été possible de procéder à une évaluation séparée pour le canton des Grisons compte tenu du faible nombre de cas, la grande adhésion des habitants des Préalpes et des régions alpines, du Valais au Grisons, montre que ces territoires fortement dépendants du tourisme reconnaissent
l’important potentiel que représente le projet Grisons 2022 pour l’avenir.
 
Le nombre particulièrement élevé d’avis favorables chez le groupe cible des jeunes de moins de 35 ans est un succès pour Grisons 2022. Ce sont eux en effet qui, en 2022, se trouveront dans la phase de vie la plus active et donc contribueront le plus à façonner les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 dans les Grisons.
 
Ce qu’ils en disent :

Tarzisius Caviezel, président de l’association Grisons 2022 :

« 54 % est un beau résultat. Les Suisses de toutes les régions témoignent leur confiance aux Grisons. Le message est bien passé ! »
 
Gian Gilli, directeur de Grisons 2022 :
 
« La Suisse bouge ! Ce résultat me réjouit mais soulève également un défi ! La génération qui est la mienne a la responsabilité de transmettre quelque chose aux deux générations suivantes, de les aider. Dans les régions montagnardes, cela signifie des investissements dans le tourisme, dans l’infrastructure et dans la marque Suisse ! Plus les gens connaîtront notre projet et notre approche durable axée sur le long terme, plus ils y seront favorables.
 
Jörg Schild, président de Swiss Olympic, vice-président de l’association Grisons 2022 :
 
« C’est une bonne situation de départ ! Le projet doit être bien expliqué car il est très différent des autres Jeux et des autres candidatures. Si nous y parvenons au niveau national, l’adhésion sera encore plus importante. »
 
Sigi Asprion, président de la commune de St-Moritz et membre de la direction de l’association Grisons 2022 :

« C’est une nouvelle très encourageante ! Ce bon résultat va donner des ailes à la votation des Grisons. Il est capital que la Suisse soit derrière nous. Nos Jeux ne sont pas seulement une manifestation propre à Davos et à St-Moritz : Grisons 2022 est un projet national et durable. »