Pour la première fois depuis 1978, et le succès de Walcher et Ferstl à Kiztbühel, une descente de coupe du monde voit deux skieurs terminer dans le même centième. Et cela sur la piste Stelvio de Bormio qui est sans doute la plus exigeante physiquement de tout le circuit coupe du monde.

Aujourd'hui en Italie ce sont deux hommes au palmarès encore vierge en descente qui ont su dompter cette Stelvio qui ne pardonne pas grand chose à ceux qui la craignent ou la redoutent.

Cette descente restera dans l'histoire avec ses deux vainqueurs ex-aequo mais aussi avec les quatre premiers seulement séparés par deux centièmes ! 

L'Italien Dominik Paris et l'Autrichien Hannes Reichelt ont finalement devancé le Norvégien Svndal de un petit centième et le second Autrichien Klaus Kroelle pour deux centièmes !

Paris (prononcez parisse, ancien champion du monde junior) remporte à 23 ans sa première victoire en coupe du monde. Reichelt s'impose pour la 6e fois à ce niveau mais il n'avait encore jamais gagné de descente. A 32 ans le voilà à la tête d'une jolie collection.

Axel Lund Svindal, roi des épreuves de vitesse depuis la retraite de Didier Cuche, obtient son 6e podium et consolide évidemment sa place de leader au général de la coupe du monde et au classement de la discipline. 

Le Haut-Savoyard Yohan Clarey est à nouveau passé tout près de l'exploit en prenant une très belle 5e place, son 3e meilleur résultat en carrière, à seulement 0.32sec du podium. Dommage pour Clarey qui a presque parfaitement maitrisé cette Stelvio moins verglacée que d'habitude.

Adrien Théaux termine un peu déçu au 10e rang, David Poisson prend la 13e place et Brice Roger confirme son talent en terminant 16e juste devant Guillermo Fayed 19e et le champion olympique Suisse Didier Defago seulement 20e alors qu'il avait gagné l'an passé. 

Le ski de vitesse Suisse a décidément bien du mal cette saison même si le jeune Nils Mani a marquer aujourd'hui ses premiers points en coupe du monde.

Le classement complet ICI