Les mondiaux ne pouvaient pas mieux débuter pour le ski Suisse avec cette médaille d'argent de la prodige Lara Gut, une nouvelle fois présente lors d'un grand rendez-vous.

Doté d'un mental et d'une rage de vaincre extraordinaire, la bombe de Comano remporte sa troisième médaille d'argent en carrière, quatre ans après être monté deux fois sur le podium lors des mondiaux de Val d'Isère en 2009.

Aujourd'hui c'est son entraineur qui avait tracé ce super-g de Schladming, première épreuve des mondiaux 2013, et visiblement ce tracé lui a convenu. Partie avec le dossard 13 dans des conditions de visibilité presque parfaite, elle a su prendre tous les risques et maitriser les pièges de cette pistes au revêtement assez mou.

A l'arrivée Lara Gut signe largement le meilleur temps mais elle doit alors attendre le passage de toutes les grandes favorites.

Sa coéquipière Fabienne Suter viendra ensuite prendre la seconde place avant de terminer au 5e rang final, une place que l'on apprécie pas dans les grands championnats mais au final cela fait deux Suissesses dans le top 5, pas mal pour un ski Suisse en crise !

Tina Maze, grande dominatrice du début de saison, s'élance à son tour et dès le premier intermédiaire, la Slovène prend la tête. A l'attaque et en contrôle, la Slovène ne tremble pas et vient remporter le premier titre mondial mis en jeu ici à Schladming. Deuxième titre mondial de sa carrière après le géant de Garmisch en 2011.

L'Américaine Julia Mancuso, toujours très forte, lors des grands rendez-vous, vient prendre la médaille de bronze à 0.52sec. Cela malgré un départ dans le brouillard et un dossard certainement moins favorable que celui de Maze et de Gut. Pour Mancuso il s'agit de sa cinquième médaille mondiale en carrière, la troisième en bronze.

Partie avec son dossard 33, alors que tout le monde pensait la course terminée, la jeune Sofia Goggia vient prendre un 4e rang sensationnel à seulement 0.57sec, tout près de la médaille de bronze. La skieuse Italienne, agée de 20 ans, n'est pourtant pas une inconnue car elle domine cet hiver largement la coupe d'Europe de descente.

Malheureusement ce super-g, qui a débuté avec trois heures de retard en raison du brouillard, aura été fatal à Lindsey Vonn. La star Américaine, qui jouait la gagne face à Tina Maze, a lourdement chuté à la réception d'un saut avant d'être évacué en hélicoptère vers l'hôpital.

Bilan pour l'Américaine : rupture des ligaments croisés du genou droit, ce qui met un terme à sa saison. Un sacré coup dur pour elle au moment ou elle retrouvait tous ses moyens après son début de saison compliquée.

L'Autrichienne Anna Fenninger et l'Allemande Maria Hoefl-Riesch, autres favorites, ont aussi connu l'élimination, mais cette fois sans mal.

A noter que cette course a été interrompue définitivement après le dossard 40, en raison du retour du brouillard !

La réaction de Lara Gut : "Je pense que j'ai réussi à attaquer mais en restant quand même fine sur cette neige et en essayant de faire la route la plus courte. J'espère aussi avoir réussi à trouver la clé dans la partie du milieu en vue de la descente de dimanche. Chaque jour a son histoire mais chaque fois il faut se battre. Ca peut faire du bien à toute l'équipe cette médaille. Avec les Mondiaux juniors, je n'ai que de l'argent. Mais quand je pense à Tina, qui a fini par toucher l'or après plusieurs années de quête, ça donne de l'espoir".

 
Le classement complet ICI , notre série photos en bas de page