Extraordinaire Marion Rolland !

La skieuse des Deux Alpes est devenue championne du monde de descente sur un tracé difficile et verglacé avec son dossard N°22 qui, aujourd'hui, n'avait rien d'un cadeau. Elle offre à la France une troisième médaille dans ces mondiaux de Schladming et remporte également sa première victoire en carrière.

Quelle revanche pour cette skieuse qui avait fait sourire tout le monde en chutant juste après le portillon lors des JO de Vancouver. Il lui a fallu bien du courage et beaucoup de volonté pour se remettre de cette désillusion. Après des déboires et des contres performances, elle s'est petit à petit remis dans le coup.

L'hiver passé elle terminait notamment deux fois sur le podium lors des finales de coupe du monde sur cette piste de Schladming. Tout sauf un hasard si on l'a revu aujourd'hui à son top sur cette piste. On sait combien il est important pour une descendeuse de se sentir en confiance sur une pente de coupe du monde.

Et il en fallait de la confiance pour affronter Schladming ce matin car les chutes se sont enchainés en début de course avec Gisin, Moser, Hronek et Merighetti qui se sont fait de grosses frayeurs.

Seule la surprenante Italienne Nadia Fanchini avait sur prendre cette piste par le bon bout. Longtemps son chrono est resté la référence. Fenninger, Gut, Maze, Hoefl-Riesch et toutes les autres n'ont rien pu faire face à la bomba Italienne qui semblait partie pour décrocher l'or.

Mais il restait le dossard N°22 au sommet de la piste. Marion Rolland, petite fille d'un ancien Maillot Jaune du Tour de France, entre en piste. La première partie du tracé convient parfaitement à ses qualités de glisseuse.

Sans aucune pression aujourd'hui, elle est à l'attaque et vient maintenant tailler des courbes impeccables. A i-parcours elle est toujours devant Fanchini et rien ne va lui arriver sur le bas. Elle skie comme dans un rêve et déjoue les piège du verglas Autrichien avant de franchir la ligne en vainqueur.

Marion Rolland est championne du monde avec 0.16sec d'avance sur Nadia Fanchini et quelques dixièmes de plus sur Maria Hoefl-Riesch qui remporte sa seconde médaille dans ces mondiaux.

"C'est juste génial, estomaquant. Ca enlève les mots", explique t'elle à l'arrivée. "Je savais qu'on allait être sur moi, car l'année dernière, ça s'était bien passé ici. Je savais que tout le monde allait me regarder un peu comme une +outsideuse+. J'ai essayé de prendre un peu de recul avec ça"

"Je n'avais pas eu des méga sensations pendant les entraînements, la piste nous envoie un peu bouler dans tous les sens. Je savais qu'il fallait rester concentrée, ne rien lâcher même si les sensations n'étaient pas vraiment là. J'avais vraiment envie d'aller la chercher, cette médaille", a-t-elle conclu.

Marion Rolland devient la seconde Française sacré championne du monde de descente, 47 ans après Marielle Goitschel à Portillo. Voilà qui en dit long sur sa performance du jour. Un véritable exploit historique, un jour de février que l'on oubliera pas de sitôt !

Pendant que la France jubile, le pays hôte vit une nouvelle journée sans médailles. Un vrai cauchemar pour l'Autriche qui place sa meilleure représentante, Fischbacher, au 8e rang. Pas le jour non plus de la grande Tina Maze, 7e à 1.21sec, qui ne pourra plus quitter Schladming avec son objectif de 5 médailles.

Dommage pour la Suisse avec Nadja Kamer qui vient terminer cette course au 4e rang, la plus mauvaise place. Il lui aura manqué 0.04sec pour devancer Hoefl-Riesch et monter sur un podium qui aurait été complètement innatendu. Comme quoi, il se passe toujours quelque chose lors des grands rendez-vous, et cet hiver le destin sourit aux Français. 

Ne manquez pas notre galerie photos en bas de page...
 
 
 

Pour ne rien manquer, regardez
les Championnats du Monde de ski alpin
sur Eurosport Player.