L'équipe des USA terminera les mondiaux de Schladming en tête du classement des médailles. Malgré la blessure de Lindsey Vonn, les Américains remportent quatre titres mondiaux sur les pentes de Schladming. Un vrai coup de tonnerre dans le monde du ski alpin.
 
Trois titres pour Ted Ligety et un pour la princesse Mikaela Shiffrin, aucune nation ne fera mieux. Ni la France, pourtant excellente, ni le pays hôte Autrichien, pourtant peu habitué à la défaite au classement des médailles. Les USA sont devenues une nation majeure et il faudra être sacrément costaud à Sochi pour les devancer.
 
Mais tout cela c'est l'avenir. Un futur déjà formidablement représentée par cet incroyable jeune fille nommée Mikaela Shiffrin. 
 
Agée de seulement 17 ans et quelques mois, tout sourit à cette jeune prodige. La pression ne semble pas trop l'atteindre et elle réalise des prouesses course après course. Déjà lauréates de trois slaloms cet hiver, en tête de la coupe du monde de la spécialité, c'est donc en favorite qu'elle vient remporter le premier titre mondial de sa carrière devant une foule incroyable, sans doute plusieurs dizaines de milliers de supporters Autrichiens.
 
Troisième d'une première manche très serrée, Mikaela Shiffrin a su se libérer sur le second parcours en négociant comme à son habitude le bas du parcours plus vite que tout le monde. La princesse Américaine a du se montrer sacrément forte et solide mentalement pour résister à la pression et aux vivas des supporters Autrichiens.
 
Des fans aux anges car jusqu'à l'arrivée victorieuse de Mikaela Shiffrin, c'était leur Michaeala à eux, Kirchgasser, qui menait superbement le classement. Auteur d'une seconde manche fabuleuse l'Autrichienne, qui ne faisait pas partie des favorites, vient donc terminer ce slalom au deuxième rang avec en prime une médaille d'argent pleine d'émotions.
 
Le podium 100% charme est complété par les jolis yeux bleus de la blonde Suédoise Frida Handsdotter. Habituée des podiums depuis le début de l'hiver, elle avait remporté la première manche avant de perdre deux places. Handsdotter, monstre de régularité, devra encore attendre un peu pour connaitre sa première fois au sommet d'un podium. 
 
L'expérimentée Finlandaise Tanja Poutiainen, deuxième de la manche initiale, termine malheureusement pour elle au 4e rang devant la leader de la coupe du monde Tina Maze handicapée par une légère blessure mais aussi pas toujours à l'aise sur une neige un peu plus douce.
 
Maria Hoefl-Riesch, également en lice pour une médaille, a connu l'élimination en seconde manche. On note encore  la 11e place de la Suissesse Wendy Holdener, conforme à ce qu'elle montre depuis le début de saison. Les Françaises sont plus loin Laurie Mougel 18e suivie par Nastasia Noens et Sandrine Aubert. Anne-Sophie Barthet se classe 24e.
 
Ne manquez pas notre série photos.
 

Le classement complet ICI

Pour ne rien manquer, regardez
les Championnats du Monde de ski alpin
sur Eurosport Player.