Cette troisième Diablerets 3D, épreuve de ski alpinisme ouverte à tous, spécialistes et populaires, qui se déroulera les 1er, 2 et 3 mars 2013, sur les sommets entourant la station vaudoise, sera encore plus prestigieuse que les deux éditions précédentes, puisque que les championnats de Suisse viennent s'y greffer.
 
Une question se pose alors : Courir le parcours de la 3D ou celui du championnat suisse ?
 
Cette «gémellité» est tout à l'honneur de la Diablerets 3D qui, par ses tracés exceptionnels (Verticale, Diabolique, Relais) et son organisation, conforte ainsi ses galons dans les hautes sphères du ski alpinisme.
 
En revanche, cette proximité a provoqué un sacré dilemme chez les cracks de la spécialité, les Reynold Ginier de La Comballaz (vainqueur l'an dernier avec Didier Moret), ou encore les Ormonans Adrien Croisier, Marc Pichard et chez quelques prétendants potentiels à un podium de la 3D ou du championnat de Suisse.
 
A quelle course participer, tant il est vrai qu'il est impossible de courir les deux lièvres à la fois? Qu'est ce qui fait meilleure figure dans un palmarès: une victoire à la Diablerets 3D? Ou un titre national?
 
Les coureurs précités ont tranché finalement pour la 3D. Ils sont déjà 140 pour être précis. Sans compter une délégation de gros bras italiens, dont Dennis Brunod (multiple champion du monde et d'Europe), ainsi que Franco Collé.
 
En revanche, plus de 90 ont déjà opté pour le championnat de Suisse. Et pas des moindres, si l'on songe à Jennifer Fiechter de Leysin, déjà triple championne du monde et d'Europe dans différentes catégories d'âge et de disciplines (juniors, dames, verticale, individuel, relais) qui part favorite de ce championnat de Suisse, tout comme Nicolas Combe chez les hommes.
 
La Diablerets 3D, ainsi que le championnat de Suisse sont ouverts à tous.
 
Il est encore possible de s'inscrire sur place deux heures avant le départ. Ou jusqu'à mercredi prochain 27 février à midi.
 
Programme et inscriptions sur www.diablerets3d.ch.