Un bon stockage et un bon entretien avant l’été permettent de préserver vos skis et de vous faciliter la préparation du matériel en début de saison prochaine.

Une fois l’hiver fini, l’erreur la plus répandue est de fourrer ses skis dans une housse et de les descendre à la cave sans plus de ménagement. Même s’il est plus difficile en fin de saison de trouver la motivation nécessaire à leur entretien qu’au mois de novembre, il est tout de même important d’y consacrer un peu de temps afin de conserver vos skis en bon état et de s’éviter un gros entretien en début d’hiver.
Tout le monde n’étant pas expert en entretien, nous avons pensé à deux niveaux de conseils : Le RAPIDE (le minimum à faire pour préserver votre matériel -15 minutes top chrono-) et le COMPLET (comptez ¾ d’heure maximum). Retrouvez à chaque fois les conseils de Didier, le skiman qui nous a aidés à préparer l’article.

  

Le matériel nécessaire à l'entretien de vos skis en fin de saison


- ENTRETIEN RAPIDE : Vous partez pour faire le minimum, c'est-à-dire farter pour protéger le ski de la poussière durant l’été. Il vous faut donc un bloc de fart (10€ environ) et un vieux fer à repasser.  Sautez directement à l’étape 3.

- ENTRETIEN COMPLET : Pour faire un entretien dans les règles de l’art, il faut : Reboucher les trous, mettre un petit coup sur les carres et bien sûr farter. Pas de panique, rien n’est compliqué, mais il va vous falloir un minimum de matériel. Des kits de fartage/réparation complets existent sur internet ou dans les grandes surfaces de sport à un prix raisonnable.

Petit aperçu du matériel nécessaire :
- 1 briquet
- 1 vieux fer à repasser (à semelle lisse, sans petits trous, de préférence)
- 1 peu de plastique pour reboucher la semelle (noir ou transparent)
- 1 guide lime + 1 lime en fer (vendus ensemble la plupart du temps)
- 1 bloc de fart
- 1 petit racloir en métal et un en plastique
- Éventuellement : une gomme pour les carres

 

ÉTAPE 1 : Reboucher les trous


C’est hyper important, surtout s’ils sont proches des carres, pour éviter que l’eau ne s’infiltre dans la structure et condamne complètement votre ski. Faites brûler le bout du plastique pour semelle avec le briquet, au-dessous du trou. De petites gouttes de plastique vont couler pour le remplir entièrement. Attendez que ça refroidisse puis enlevez le surplus de plastique avec le racloir métallique. Attention à le laisser bien plat de façon à ne pas creuser la semelle. Le résultat doit être lisse.

►  L’astuce du skiman : «Si vous n’avez pas de racloir métallique, vous pouvez trouver un substitut (couteau plat par exemple). Seuls impératifs : il doit faire 7 cm de large au minimum et doit être plat et tranchant.»

 

ÉTAPE 2 : Limer les carres


Ce n’est pas indispensable, mais ça vous sera très utile si la neige est béton lors de votre première sortie l’hiver prochain !
On commence toujours par le côté plat de la carre, celui qui est sur la neige. Posez la lime à plat sur le ski. Placez-la à 45° par rapport à la ligne de carre.

►  Le conseil du skiman : « Limez en tirant toujours vers vous, jamais en «poussant» et plutôt dans le sens de la glisse (de la spatule vers le talon). Privilégiez de grands mouvements, sans à-coups. »

Retournez votre ski et faites les champs. Prenez le guide-lime, mettez la lime dedans et plaquez le guide-lime sur la semelle. Ainsi, la lime se plaque parfaitement sur le champ. Suivez le même conseil que précédemment.

 

ÉTAPE 3 : Farter


Pour les plus pressés, un seul fartage suffit. Allumez votre fer. Il ne doit surtout pas être trop chaud, juste assez pour faire fondre le fart. Faites fondre le pavé de fart (en frottant un côté contre le fer) par petites gouttes au-dessus de l’ensemble de la semelle. Les petites gouttes doivent être bien dispersées sur tout le ski. Passez ensuite le fer sur la semelle pour étaler ces gouttes uniformément.

►  Le conseil du skiman : « Faites de grands mouvements circulaires, sans JAMAIS laisser le fer posé trop longtemps au même endroit. Sinon, vous allez faire cloquer la semelle et c’est irrécupérable. »

Laissez ensuite refroidir et rangez vos skis sans les racler (ce qui évite à la semelle de s’imprégner de poussière), c’est terminé ! Vous raclerez en début de saison prochaine, et vous serez prêt à skier !

►  Le conseil du skiman : (Pour ceux qui utilisent des étaux à skis) «Attention, il ne faut jamais qu’une board ou des skis soient serrés dans des étaux quand vous fartez. Car en chauffant, votre ski se déforme et le fait qu’il soit maintenu l’empêche de reprendre sa forme initiale. »

Pour les plus minutieux : Une fois que vous avez fait ce premier fartage, raclez la semelle avec le racloir en plastique et faites-en un deuxième. Vous pouvez répéter cette opération une ou deux fois, car plus le ski est nourri, plus il glissera ! Au dernier fartage, ne raclez pas, pour protéger les skis de la poussière.

  

ÉTAPE 4 : Desserrer les fixations


Dernière petite chose à faire, il faut décomprimer les ressorts des fixations de vos skis en les dévissant le plus possible.

►  L’astuce du skiman : «Sur la butée avant, dévisser jusqu’au plus petit chiffre, pas au-delà (il ne s’agit pas de démonter la fix en petites parties !). Et sur la talonnière (l’arrière) dévisser jusqu’à ce que ça bloque. Une fois bloqué, revisser d’un quart de tour.»

 

À vous de piquer les infos qui vous intéressent dans cet article, mais sachez qu’entretenir ses skis prolonge leur durée de vie ! Stockez-les dans un endroit propre et sec, et si possible dans une housse, pour limiter la poussière. Attention, ne rangez jamais des skis mouillés dans une housse, les carres risqueraient de rouiller.