Le soleil de l’Amérique latine est venu faire danser le public de Festivars. Une troisième date qui restera certainement dans l’histoire du tout jeune festival varsinc - Sergent Garcia, en maitre de cérémonie, est venu poser une ambiance très très chaude sur un front de neige survolté !

 

Festivars : 4000 personnes devant la scène de Sergent Garcia


Sergent Garcia nous a proposé un voyage musical qu’il a lui-même qualifié de Salsa Muffin : «  ce mot représente bien la fusion de nos influences : la Salsa Muffin est un mix de la Salsa et du Ragga Muffin. J’ai débuté avec le reggae et c’est en approfondissant ces influences que je suis tombé dans la musique cubaine et jamaïquaine pour arriver au style actuel ».

Basé en grande partie en Colombie depuis 7 ans, Sergent Garcia puise son inspiration dans la générosité et l’humanité de ce peuple qui vit de musique et de partage malgré des inégalités sociales parfois accablantes. Cette générosité et cette humanité, l’artiste nous la retransmet de plein fouet à travers une musique rythmée et endiablée!

Le public connaisseur ne s’y trompe pas ! Les vacanciers de la deuxième semaine de vacances de la zone B ont été rejoints en masse par les locaux et ont acclamé l’entrée de l’artiste en une seule voix puissante.

Une soirée festive de plus d’une heure et demie dans un froid négatif : « C’est une première pour nous de jouer sur un front de neige, devant une piste ! Mais je suis né en haute Savoie, je me sens de la montagne ! »

L’artiste est déjà venu skier à Vars dans sa jeunesse, il retrouve la station d’une autre manière avec son groupe et ses notes qui ont fait vibrer les crêtes de l’Eyssina sous une voute étoilée magnifiée par le froid !

Sergent Garcia vient de sortir une anthologie qui reprend le travail effectué entre 2006 et 2010 avec de nombreux inédits, un film et un album enregistrés au Mexique, un concert live : cet album est disponible uniquement sur les concerts et sur le site sergentgarcia.com.

Festivars, c’est encore une date, et pas des moindres !

Jeudi 13 mars : SANSEVERINO – 19h30
Honky Tonk, le nouvel album de Sanseverino sent le feu de bois et le soleil couchant, l’herbe folle et les lagons bleus, les cavalcades dans les collines et les bamboches à la veillée. Un disque à la française, résolument, passionnément, littéralement, littérairement. Comme toujours chez Sanseverino le croqueur de mots, il y a du swing dans les strophes, du scat dans les quatrains, de la verve et de la gouaille dans les coins : à découvrir passionnément!