La plus grande station des Pyrénées fait le bilan de la saison écoulée. Avec 1 663 876 forfaits vendus au cours des 129 jours d’ouverture, Grandvalira de 3% de sa fréquentation.

Si le marché français reste constant avec un nombre de visiteurs semblable à la saison passée, il voit cependant un net attrait des familles cette année. Et ce, malgré les nombreuses fermetures de la frontière française liées aux conditions climatiques. La consommation de services après-­‐ski quant à elle, poursuit son ascension et consolide le Domaine de la neige comme l'une des principales destinations de sports d'hiver et de loisirs du Sud de l'Europe.

Nuria Tarré, Directrice Générale de Grandvalira-­‐Nevesa juge très positivement ces résultats : « Nous sommes heureux d'avoir atteint les objectifs et même de les avoir dépassés. Nous le devons à la stratégie et au positionnement, qui pour l'heure, semblent bien orientés. Il convient de mentionner les équipes d'exploitations, de services, de marketing et commerciales qui ont réalisé un excellent travail pendant cette saison, marquée par les caprices de la météo et la baisse du marché russe ».

 

Augmentation de la fréquentation de Grandvalira pour la saison 2014/2015


À l’heure du bilan de la saison passée, le Domaine de la Neige affiche une augmentation nette de sa fréquentation par rapport à l’année précédente (+3% de visiteurs en 2014/2015, soit + 48 555 skieurs). Avec 1.663 876 forfaits vendus, la plus grande station du Sud de l’Europe enregistre une croissance du nombre de skieurs pendant 3 saisons consécutives.

Le marché espagnol reste le plus fort cette saison puisqu’il constitue 55% de la clientèle de Grandvalira. On note d’ailleurs une nette augmentation des visiteurs espagnols de près de 17%.

Le marché français, quant à lui, est celui sur lequel les efforts se sont concentrés tant pour Grandvalira que pour Andorra Turisme. Le nombre de skieurs français s’est ainsi maintenu cette saison. Sur la première moitié de saison, le Domaine de la Neige a accueilli plus de clients français que l’année précédente. En revanche, lors de la seconde moitié de saison, les fermetures répétées de la frontière française, notamment à des dates clés du calendrier français, à cause des conditions météorologiques ont réduit le nombre de visiteurs du pays voisin. Le marché français représente tout de même près de 12% des visiteurs de Grandvalira.

D’autres marchés internationaux ont consolidé leur présence à Grandvalira cette saison. Ainsi, le marché britannique a affiché une hausse de 10%, le marché portugais de 1% et les marchés israélien et polonais se sont développés.

  

30% des clients ont entre 26 et 35 ans contre 25% des 36-­45 ans


On note également une hausse de 5% du public familial cette saison. Cette augmentation constitue l’un des indicateurs qui répondent au succès de certaines nouveautés de la saison 2014/2015. Les investissements réalisés dans les circuits pour enfants tels que le nouveau Mon(t) Magic dans le secteur de Canillo, l’agrandissement de l’Imaginarium Park dans les secteurs d’Encamp, de Grau Roig et du Pas de la Case ainsi que la nouvelle zone pour débutant du secteur de Soldeu ont largement attiré les familles et les enfants qui n’étaient jamais venus à Grandvalira et leur ont donné envie d’y revenir.

D’autre part, le ski nocturne sur la nouvelle piste éclairée La Solana du secteur du Pas de la Case a accueilli plus de 44 000 skieurs entre son inauguration en décembre 2014 et le 4 avril 2015.

 

Tendance à la hausse pour la consommation des offres après-­‐ski


Cette saison, les services intégrés de la station ont fait l’unanimité parmi la clientèle de Grandvalira. On compte une augmentation de 20 % pour les activités d'aventure, à l'instar de l'École de ski et de snowboard et du secteur restauration, qui enregistrent une augmentation de 10 % chacun.

Ces chiffres mettent l'accent sur une tendance à la hausse des habitudes de consommation des skieurs, qui apprécient l'offre après-ski et dont la dépense moyenne augmente de 4,5 % par rapport à l'année dernière.

Une enquête réalisée démontre que plus de 85% des skieurs qui viennent à Grandvalira passent la nuit en Andorre (soit une croissance de 1,3 % par rapport à la saison 2013-­‐2014). De plus, 55,7 % d'entre eux achètent le forfait du Domaine de la neige pour séjourner de 3 à 10 jours (soit une augmentation de 1,6 %). Enfin, plus de 80% des visiteurs du Domaine de la Neige consomment dans les restaurants de la station.

 

De bons résultats malgré des conditions météo difficiles


Cette saison, la station a dû faire face aux conditions météo peu favorables, à la fermeture de la frontière française pendant quelques jours et à une chute de près de 49 % du nombre de clients russes. Le Domaine de la Neige, qui comptabilise 129 jours d’ouverture au lieu de 135 initialement prévus, a pu surmonter ces difficultés et même compenser et améliorer les chiffres de la saison 2013-2014.

Les facteurs qui ont fait pencher la balance des résultats du bon côté sont les efforts consacrés à l'augmentation du nombre de visiteurs du marché espagnol et de l'ensemble des marchés internationaux.

Les données enregistrées par l'équipe de pisteurs de Grandvalira indiquent des chutes de neige de 6 mètres et 59 centimètres, tombées tout au long de la saison. Les chutes de neige se sont fait attendre puis sont tombées de façon espacée, ce qui n'a pas permis d'ouvrir la station à plein régime pendant le pont espagnol du 6 décembre. Les conditions climatiques moins bonnes que celles des deux dernières saisons ont contraint les équipes d’exploitation à faire des heures supplémentaires. Deux des indicateurs les plus tangibles sont les 1 070 heures de production de neige, près de 50 % de plus que l'année passée, et les 26 500 heures de travail des dameuses pour garantir les meilleures conditions sur les pistes.

 

Grandvalira affirme sa position de terre d’accueil de compétitions internationales


Grandvalira a accueilli quatre grandes compétitions sportives pour consolider son image et sa réputation sur les marchés internationaux : les Championnats du Monde de Freeride Junior, le Championnat du monde du kilomètre lancé, les finales de la Coupe d'Europe de ski alpin et la Total Fight Masters of Freestyle (snowboard et freeski).

L’organisation réussie de toutes les épreuves permet d'envisager la prochaine saison de façon très optimiste; le Domaine de la neige sera, une année de plus, l'épicentre de compétitions sur neige les plus attendues, en particulier la Coupe du monde féminine de ski alpin qui se disputera sur la piste Àliga en février 2016.