Les sommets enneigés et le retour des premiers frimas en témoignent : l’hiver arrive à grands pas ! L’occasion pour l’Agence de Développement des Hautes-Alpes de rappeler le poids des stations de ski dans l’économie locale mais aussi les grandes tendances de la saison hivernale 2016/2017.

 

Le ski dans les Hautes-Alpes : 687 millions de retombées économiques et 12 000 emplois


Les 27 stations de ski des Hautes-Alpes génèrent 687 millions d’euros de retombées économiques et emploient directement près de 12 000 personnes. Elles concentrent 70% de la capacité d’accueil en hébergements du département.

Pour la saison 2016-2017, plusieurs objectifs : croissance des nuitées (7,5 millions en 2015/2016), des journées skieurs (4,8 millions en 2015/2016) et de la consommation touristique. Grâce à de fortes dépenses journalières (61 € par jour et par personne versus 38 € l’été), les stations de ski génèrent les 3/4 des retombées économiques de la filière touristique. Plus que jamais, elles sont les locomotives des Hautes-Alpes.



Pour rappel:

9 grands domaines skiables
La Grave-La Meije
Montgenèvre
Serre Chevalier
Puy Saint-Vincent
Vars
Risoul
Les Orres
Orcières Merlette 1850
Le Dévoluy
18 stations villages
Romanche-Névache
Pelvoux-Vallouise
Queyras
Réallon
Crévoux
Champsaur
Céüze
29 domaines nordiques

  

Vers une reprise des investissements, 25 % du chiffre d’affaires réinvesti


Après un hiver 2015/2016 qui a montré à la fois la vulnérabilité et la résilience des stations de ski (- 7 % de fréquentation à l’échelle nationale), les acteurs de la montagne se préparent avec optimisme et détermination. Une saison qui débutera avec l’ouverture le 18 novembre 2016, du domaine skiable de Montgenèvre.

L’investissement en stations repart notamment avec des travaux de pistes et de neige de culture à Risoul, Montgenèvre ou Puy Saint-Vincent, de nouvelles remontées mécaniques à Superdévoluy - La Joue du Loup, des équipements de diversification comme la base de loisirs nordiques d’Orcières Merlette 1850, la Galerie de l’Alpe à La Grave-La Meije, la billetterie électronique de nombreux sites Nordic Alpes du Sud ou les équipements numériques de la station des Orres. L’année dernière, les exploitants de remontées mécaniques ont investi 27 millions d’euros soit 25 % de leur chiffre d’affaires en moyenne.

Reprise également de l’investissement immobilier avec l’ouverture du nouveau Grand hôtel**** à Serre Chevalier, l’hôtel Les Escondus*** à Vars ainsi que de nombreux hébergements de charme dans les
stations-villages comme le Chalet Marchis à Ceillac (Queyras).

 

Un effort collectif de promotion, 1,5 million d’euros


Depuis plusieurs mois, l’Agence de Développement et ses partenaires (offices de tourisme, hébergeurs, gestionnaires d’équipements) préparent activement cette prochaine saison, participant à des dizaines de salons grand public ou professionnels en France et à l’étranger, menant en parallèle des actions digitales, de relations clients et relations presse, sans oublier de nombreuses campagnes publicitaires, notamment de télévision. L’effort financier est à la hauteur des enjeux, avec un budget de l’ordre de 1,5 million d’euros pour la promotion et la communication.

 

De grands événements en fer de lance de la saison


Les sites touristiques des Hautes-Alpes misent aussi sur les grands événements sportifs ou culturels.
Citons l’Ice Climbing Écrins (12 au 15 janvier), le 11ème Altitude Jazz Festival à Briançon, Serre Chevalier et Montgenèvre (20 janvier au 4 février), la Traversée du Queyras (29 janvier), la 24ème Grande Trace Buëch-Dévoluy (12 février), le Speed Masters KL de Vars (23 au 25 mars), le Championnat de France de ski alpin à Orcières Merlette 1850 (27 mars au 2 avril), le 85ème Rallye Monte-Carlo WRC (16 au 22 janvier) qui sera le grand événement sportif de ce début d’année ou encore les stations de Crévoux et de Superdévoluy qui fêteront respectivement leurs 80 et 50 ans.