Movement, le nom de cette marque ne vous dit peut-être rien et pourtant, depuis une quinzaine d’année, elle ne cesse d’innover et d’étoffer sa gamme de skis au point de devenir la marque n°2 en Suisse (derrière Stöckli) avec plus de 30 000 paires de skis écoulées chaque année.

 

Movement, la marque de ski née du déclin du snowboard


Si la naissance de Movement remonte à 1999, son histoire débute au début des années 80. A cette époque, Serge Baud, un passionné de sport de glisse, se lance dans l’aventure en créant Wild Duck, une marque de snowboard qui ne va cesser de grossir jusqu’à venir titiller les leaders du marché de l’époque tel Nidecker. 18 ans plus tard, sentant l’euphorie du snowboard s’estomper, Serge Baud décide d’appliquer les recettes de son succès dans le milieu du ski. Après 3 ans de recherche et de développement, la toute première gamme de skis est lancée en 2001 sous le nom de Movement.

Depuis, la jeune marque suisse n’a cessé de progresser, animée par des passionnés dont la créativité n’a d’égal que la capacité d’innovation ! En sortant des sentiers battus, la marque s’est rapidement fait une place dans le milieu du freeski, proposant des skis innovants, répondants aux besoins des skieurs d’aujourd’hui. Le résultat ? Une gamme très complète de skis destinés à la pratique du freeride, de la rando et du freestyle backcountry.

Arborant des lignes parfois surprenantes, des constructions originales ainsi qu'une charte graphique hors du commun, MOVEMENT skis s'est immédiatement différencié de tout ce qui existait et a su mettre en place une tendance qui est devenue une des références actuelles de l'univers du ski.

Movement, la marque à la pomme, fait désormais incontestablement partie du décor, ses produits ayant conquis les cœurs alors que sa philosophie, à cheval entre montagne et freestyle, semble également avoir fait mouche. Pas vraiment trash comme l’ont été les autres nouvelles marques de skis de cette décennie, Movement a créé un univers assez unique autour de produits performants, rarement faciles, principalement destinées aux pratiques modernes. Bref, une alternative suisse aux marques françaises et nord-américaines.

 

De nouveaux investisseurs et un nouvel élan pour Movement


Si Movement est née de la passion d'un snowboarder à la fin des années 90, elle a connu une seconde naissance en juin 2015, lors de son rachat par le groupe d’investissement Airesis (qui détient également la marque Le Coq Sportif).

Ce rachat n’a en rien modifié l’objectif de Movement qui, depuis, continue à transmettre sa passion avec vigueur et conviction, tout en essayant de toujours rester à la pointe de la demande d’un marché de plus ne plus exigeant en n’oubliant pas de rester attentifs et à l’écoute autant du skieur occasionnel que du professionnel.

 

Un nouvel ambassadeur en la personne d'Aurélien Ducroz


L'autre actualité récente chez Movement c'est sans conteste l'arrivée, au sein du team, du champion de freeride Aurélien Ducroz.

Une envie de changement , un projet construit et pertinent, une équipe motivée et surtout des sensations démentielles sur ces nouveaux skis, voilà les raisons qui ont décidé Aurélien Ducroz à s'engager avec Movement.