Plusieurs stations françaises se sont rendu compte de l'importance de protéger l'environnement s'ils vont continuer à attirer les clients avec  mètre sur mètre de poudreuse. Conscientes de leur impact sur le paysage naturel, des stations réalisent des travaux importants afin de réduire leur empreinte écologique.

Voici quelques exemples d'actions récemment mises en place:

[R2397R, Risoul], dans les Hautes-Alpes, prévoit la construction d'une résidence vacancière de 76 appartements selon les normes environnementales les plus strictes du pays, la norme THPE-EnR2005. Le chantier sera lancé à la fin de la saison 2009/2010 et ce bâtiment sera seulement le deuxième de ce type en France.

[R206R, La Plagne] a choisi de s'équiper avec une chaudière biomasse qui remplace l'ancien système à base de fioul. L'installation a couté quatre millions d'euros mais produit du chauffage pour presque 90 pour cent de la station. La chaudière consomme principalement du bois de palettes alimentaires ou du bois déchiqueté des scieries de la région. Deux chaudières à fioul renforcent ce système les jours de grand froid et en fin de journée.

[R600R, Tignes] et [R1305R, Les Arcs] ont démonté des pylônes de remontées mécaniques, modifiant moins le paysage sans sacrifiant le service aux skieurs. Tignes a enlevé une centaine de pylônes depuis 2004. La régie des remontées mécaniques des Arcs a réduit son nombre de pylônes de 10 pour cent et a entièrement  démonté six remontées mécaniques. Les Arcs a également signé des accords avec des associations locales pour promouvoir la protection de la faune et de la flore en montagne.

Le transport reste le domaine dans lequel les stations françaises doivent encore faire beaucoup de travail.  Seulement 25 pour cent de stations sont accessibles en transport en commun.

En savoir plus