Morzine a fini l’année 2011 avec plus de peur que de mal.

Samedi 31 décembre à 18h45 le téléphérique du Pléney, appareil secondaire du domaine skiable, s’engage dans la gare d’arrivée afin d’acheminer les moniteurs devant participer à la descente aux flambeaux.  Nous sommes dans une situation hors exploitation pour le grand public. Alors que la majorité des moniteurs a quitté la benne, les cinq derniers occupants (trois monitrices et deux moniteurs) se retrouvent dans l’appareil qui recule pour une raison que l’enquête menée par les gendarmeries de Morzine et Thonon devront déterminer.

L’une des monitrices a eu la jambe coincée entre la benne et la plate-forme d’arrivée, elle souffre d’une déchirure musculaire et d’hématomes. Les deux moniteurs, dans un mouvement de panique, ont sauté de la benne d’une hauteur de 5 mètres dans la neige : l’un souffre de contusions, l’autre a l’omoplate et une cote cassées. Les 2 autres monitrices, restées à l’intérieur de la cabine, sont indemnes.

Si l’alerte a déclenché d’importants moyens humains et matériels, pompiers de Morzine et des Gets, gendarmes, SMUR,  l’ensemble des personnels présents  sur place, tous professionnels de la neige (remontées mécaniques, service des pistes de Morzine et Moniteurs de ski) ont réagi avec calme et sérieux à cette situation exceptionnelle.

Pour rappel, l’évacuation des 3 moniteurs blessés s’est déroulée sur l’hôpital de Thonon dont ils sont sortis le soir même. Tous pourront, au terme de leur remise en forme respective, reprendre leur mission d’enseignement dans les prochains jours ou dans les prochaines semaines.
« Nous avons été évidemment très secoués par ce qui vient d’arriver à nos collègues et amis, mais fort heureusement ils n’ont été que blessés légèrement. Rassurés sur leur état de santé nous avons même maintenu la descente aux flambeaux pour les vacanciers présents au pied des pistes. » souligne Michel Grange Directeur de l’école du Ski Français de Morzine.


Le téléphérique du Pléney, est un appareil secondaire, qui double la ligne de la  Télécabine du même nom et soutient le Télésiège de la Crusaz. Il est contrôlé annuellement, comme l’ensemble des appareils du domaine. Suite à cet accident, le préfet en a ordonné la fermeture le temps de l’enquête. Le BDRM assure actuellement son analyse des circonstances de l’accident. « Nous prenons très au sérieux ce qui vient de se passer et nous attendons les conclusions de l’enquête en cours. Nous sommes évidemment soulagés de savoir les moniteurs en bonne santé. Les importants moyens de secours mis en œuvre ont suscité une vive émotion étant donné les circonstances.Pour autant, que les vacanciers soient rassurés, cet accident rarissime s’est produit en dehors des heures d’exploitation habituelle, dans un  cadre spécifique et des conditions particulières. Les Télécabines du Pléney, quant à elles fonctionnent normalement et l’accès au domaine est assuré pour les skieurs.»  explique Alain Barbier, Directeur du domaine skiable de Morzine.