La Plagne fêtera son demi-siècle d’existence le 21 décembre 2011. Cette soirée anniversaire sera dédiée à des Hommes, visionnaires en leur temps, qui ont impulsé la naissance et l’ascension vertueuse de la station au bonnet rouge. Entre 1961 et 2011, la saga plagnarde retrace l’évolution de la conquête de l’Or Blanc.

   

Soirée anniversaire le 21 décembre 2011

La station de La Plagne soufflera ses 50 bougies «en grande pompe» avec un show son et lumière «fait maison» qui mettra en scène l’histoire du ski et un spectacle pyrotechnique. Cet anniversaire donne également naissance à un livre, un DVD et une exposition itinérante collectors.
Rdv à 18h30 sur le front de neige de Plagne-Centre

  

La Plagne, Musée vivant de l’histoire des sports d’hiver

L’aventure de la Plagne retrace l’évolution de la conquête de l’Or Blanc. Ceci est vrai par le contexte de sa naissance lié au sauvetage de l’économie de la vallée dans une période de déclin ou encore son architecture éclectique qui suivait les tendances.

Du concept de stations intégrées fonctionnelles avec Plagne Centre, Aime 2000, Plagne-Bellecôte (altitude élevée, maîtrise foncière et maître d’œuvre unique, front de neige et grenouillère, accès aux résidences/services skis aux pieds, séparation des voitures et des skieurs…), les réalisations suivantes de la Plagne ont évolué dans les années 70  vers une inspiration à l’image du village, soit dans le prolongement de l’existant (Montchavin, Champagny en Vanoise) ou en tentant d’en imiter l’esprit (Belle-Plagne, Plagne-Montalbert…).

Cet héritage est assumé et valorisé. Le bâtiment d’Aime 2000 surnommé le «Paquebot des Neiges» est d’ailleurs classé au Patrimoine de l’architecture du XXème siècle par le Ministère de la Culture.

   

Une quinquagénaire épanouie qui n’hésite pas à se faire un lifting !

Souffler ses 50 bougies, c’est mesurer le chemin parcouru mais aussi se projeter pour asseoir son statut de leader. Poussée par des Hommes clairvoyants tels que le Docteur Borionne, son créateur, Michel Bezançon Architecte Urbaniste ou Robert Legoux, financier et promoteur, la station a toujours su être à la pointe de l’avant-gardisme.

La Plagne garde le cap sur l’innovation pour rester précurseur mais se concentre aussi sur la rénovation de ses premières constructions. En témoignent notamment : la restructuration amorcée des galeries marchandes et de liaison de Plagne Centre, le Programme d’aides publiques à la rénovation «Plagne Renov» pour les propriétaires ou la mise en service de la chaufferie biomasse alimentant 90% des bâtiments de Plagne Centre.