Les Finales de Coupe du Monde de Ski Alpin à Méribel en 2015

Une excellente nouvelle qui étonnamment laisse les membres représentants de Méribel sous le choc, encore un peu groggys de cette annonce.
"Nous savions que notre dossier était solide, on a tellement œuvré, les forces vives de Méribel se sont tellement mobilisées, nous étions dans la conquête...et maintenant nous y sommes, nous allons organiser plus de 10 courses internationales en 5 jours ! C'est un sentiment incroyable, un peu celui d'un fiancé à qui la future mariée viendrait de dire oui" explique Fabrice Mielzarek, directeur de Méribel Tourisme.

"Ce virage à nouveau très sportif de Méribel n'aurait sans doute pas été possible sans le soutien sans faille de la FFS et notamment de son président Michel Vion, qui a toujours défendu notre candidature"  souligne Thierry Carroz, adjoint aux sports à la Maire des Allues et Chargé du domaine skiable de Méribel.

Avec ces finales de Coupe du monde de ski alpin 2015, la station savoyarde revient sur la scène du ski international. Depuis 25 ans les grands rendez-vous internationaux du ski alpin, avec un tel retentissement médiatique, s’étaient fait plus rares. Pourtant la volonté générale de tous les acteurs de la station était là, Méribel était inscrite sur le circuit européen, organisatrice d’étapes de Coupe du monde de Bosses, de Télémark, mais pour l’alpin sa candidature à l’organisation des finales de Coupe du monde de ski alpin en 2013 avait échoué au pied du podium. Qu’à cela ne tienne, mobilisée, la délégation de Méribel est revenue à la charge pour 2015 ! Et sa ténacité a payé !
« Nous allons vite retrouver l'adrénaline que nous avions connue lors des JO de 1992. Cette excitation, cette jubilation de voir les plus grands champions du monde glisser sur ces pentes que tu connais par cœur et que tu as préparé juste pour eux, c'est une joie extrême", témoigne Yves Forni, élu de Méribel et membre de Méribel Tourisme.

Plus largement la FIS vient d'accorder sa confiance à une station française. Ces finales représentent un enjeu important autant en termes d'organisation que médiatique. Cela ne s'était pas vu sur l'hexagone depuis 1982 lorsque Montgenèvre avait organisé les finales conjointement avec Sestrières en Italie.

"Nous sommes d'autant plus fiers de cette reconnaissance", explique Christophe Mugnier directeur des événements à Méribel. "Il faut dire que les tracés sur une piste unique, d'une grande technicité reconnue et homologuée depuis les JO de 1992 ont été l'un de nos points forts. Mais je n'oublie pas non plus que notre candidature s'est inscrite dans une contexte favorable au ski français avec nos très belles médailles de cet hiver et la mobilisation générale autour d'événements internationaux comme Annecy 2018 qui marque l'envie de revoir des événements d'ampleur dans les Alpes".

   

Les forces et les atouts de Méribel

Sa situation géographique
Situé à 2h de Lyon, Genève et de l'Italie et à 18 km de la gare de Moutiers, Méribel voit chaque hiver de nombreux skieurs fréquenter la station. L'organisation de ces Finales sera l'occasion extraordinaire pour Méribel de prouver qu'elle est une station sportive de haut niveau, fière de ses infrastructures, heureuse de les partager avec les meilleurs athlètes mondiaux.

Un enneigement assuré tout l'hiver
La station compte 330 pistes soit 600 km pour tous les niveaux. Avec 85% du domaine situé au-dessus de 1800 m d'altitude et plus d'1/3 équipé en neige de culture, méribel garantit un enneigement tout au long de l'hiver. 25 sommets sont directement accessibles grâce aux 174 remontées mécaniques.

Méribel, station olympique en 1992
La station savoyarde a accueilli lors des Jeux Olympiques d'Hiver de 1992 les épreuves féminines de ski alpin et les matchs de hockey sur glace. Un savoir-faire, une organisation, des pistes de niveau international et un enthousiasme pour la compétition chevillés à l'âme des habitants de Méribel.

Une aire d'arrivée spectaculaire
Le front de neige situé à 2mn à pied du centre du village permettra aux spectateurs d'assister à une grande partie des épreuves, visibles de la raquette d'arrivée. A deux pas de la ligne d'arrivée, le Parc Olympique regroupe tous les services dédiés aux Médias, les plus grandes facilités de travail avec les dernières innovations sont regroupées ici, pour permettre la meilleure diffusion des Finales.

  

La piste du Roc de Fer

La piste du Roc de Fer figure depuis les Jeux Olympiques d'Albertville de 1992  en bonne place dans les annales de l'Olympisme et surtout dans les carnets de la FIS. « Cette piste homologuée répond tout à fait au cahier des charges de l'organisation d'une Coupe du Monde » souligne Thierry Carroz, chargé du domaine skiable et des affaires sportives, dont l'objectif est de développer l'image sportive pour découvrir la station sous un autre angle.
Cette piste permettra de regrouper toutes les épreuves des finales de la Coupe du Monde de Ski sur un seul et même lieu.