La Commission d’Évaluation du Comité International Olympique a rendu public hier ses rapports concernant les trois villes candidates à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’Hiver 2018.

Voici les réactions des principaux acteurs de la candidature d’Annecy :

Charles Beigbeder, Président d’Annecy 2018 :
« Le rapport met en évidence notre approche, notre ambition et nous en sommes ravis »
« Ce rapport confirme que notre candidature est d’un niveau extrêmement élevé. Il met en évidence notre approche, notre ambition et nous en sommes ravis. Il montre les immenses progrès réalisés ces derniers mois, le travail accompli par nos équipes grâce aux recommandations du CIO. Nous sommes également heureux qu’Annecy 2018 soit clairement identifiée comme une candidature pour le futur dont l’objectif est de présenter un nouveau modèle de développement durable pour les régions de montagne et les sports d’hiver. Le rapport confirme enfin que notre concept des Jeux présente des solutions innovantes en ce qui concerne l’environnement, les transports et le développement durable. Annecy propose des Jeux authentiques dont on se souviendra pour l’enthousiasme qu’ils auront créé et leur impact sur les générations à venir. Nous voulons devenir une plate-forme globale de promotion des sports d’hiver et assurer que les Jeux d’Hiver conservent leur attractivité unique. »

Jean-Pierre Vidal, Vice-président d’Annecy 2018 :
« Un plan environnemental exhaustif et novateur »
« Nous sommes heureux que la Commission d’Evaluation ait estimé que notre concept pourrait être un modèle réalisable en termes de durabilité. Elle considère notre plan de transports comme bien pensé pour les athlètes et la plupart des autres groupes de clients olympiques, ainsi que la majorité des spectateurs. La commission estime enfin que le plan environnemental proposé pour les Jeux est exhaustif et novateur. Nous ne pouvons que nous en féliciter. »

Denis Masseglia, Président du Comité National Olympique et Sportif Français :

« Des Jeux authentiques dont on se souviendra »
« Notre candidature propose un modèle vraiment différent des autres, mais aussi des éditions précédentes. Je me félicite que le CIO a perçu qu’Annecy 2018 entend utiliser ces Jeux comme une plate-forme pédagogique servant à promouvoir l’Olympisme. Il devra maintenant choisir entre trois excellents projets, trois concepts très différents, parfaitement capables d’accueillir les Jeux. Nous porterons les points forts d’Annecy 2018 dans les 57 jours à venir avant la décision finale de Durban. »

Jean-Luc Rigaut, Maire d’Annecy :
« Un territoire remarquablement desservi »
« Notre concept des Jeux répond à nos ambitions : pour les athlètes, au cœur des montagnes et pour assurer le futur… Le plan de transports est un challenge, comme pour toutes les éditions de Jeux Olympiques d’hiver. Nous avons développé le nôtre pour garantir que 80% des athlètes accèdent en moins de dix minutes à leurs sites de compétition. Plus généralement, notre territoire est remarquablement desservi par les réseaux aérien (30 minutes nous séparent du premier aéroport international), autoroutier et ferroviaire et constitue la première destination mondiale pour les sports d’hiver. »