En nouveauté cette année l'effet « Tribu »  pour encourager les concurrents à participer en équipe, il sera possible de former des équipes mixtes ou pas … c'est à dire que les filles pourront maintenant s'inscrire dans une équipe 100 % féminine et l'organisation récompensera deux équipes supplémentaires.
Il s'agit toujours du plus ancien derby français qui se déroule sur le plus important site de freeride français reconnu dans le monde entier.
   

Le concept du Derby de la Meije

1000 riders maximum, costumés ou affûtés, représentant une vingtaine de pays sur tous engins de glisse de la planète, se retrouveront au sommet du Dôme de la Lauze à 3 550 m d’altitude, pour chercher la ligne de pente la plus directe et atteindre l’arrivée 2150 m de dénivelé plus bas à la Grave. Cette course est inscrite au Trophée des Derbys. Le Derby de la Meije a été crée en 1989 par Sylvain Admirat. 63 concurrents participaient au 1er Derby de la Meije le 17 mars 1989.
   

Le Derby

Cet événement est devenu au fil des ans et par la bonne alchimie entre ses créateurs, ses organisateurs et ses participants, l'un des rassemblements les plus attendu de l'hiver.
Il y a d'abord le site : magique, grandiose et sauvage de « La Meije » qui vous domine du haut de ses 3983m. Puis le dénivelé : potentiellement 2150m non-stop, du sommet du glacier à 3600m, jusqu'à l'arrivée au bord de la Romanche à 1450m, sur un terrain resté brut, sans aucune préparation particulière. Puis le nombre des participants : environ 1000 glisseurs fous, venus de toute la planète, représentant chaque année une vingtaine de pays. Puis le niveau : se sont retrouvés dans le portillon de départ, des pointures comme Olivier et Caroline Meynet, Marja Persson, Freddy Quenet, Anne Cattelin, Guerlain Chicherit, Denis Rey, ... etc, prêts à dévaler la montagne en moins de 10 minutes. Ensuite, une règle plus que simple : rallier l'arrivée le plus rapidement possible, en ski, snowboard, monoski, télémark ou sur l'engin de sa conception !..., seul ou en équipe, sans porte ni tracé, aucune règle n’est imposée, si ce n’est le port du casque et de l'ARVA (Appareil de Recherche de Victimes d'Avalanches) … et la bonne humeur ! Et enfin, l'ambiance : une grosse fête et des concerts d’anthologie, qui restent longtemps dans les mémoires.
       

Le derby, ses valeurs, son public

Plus qu’une course, plus qu’un festival, « Le Derby » porte en lui l’essence même de l’esprit du freeride, celui ou les courbes s’enchaînent sur la neige, loin des dameuses et des piquets, en osmose avec la montagne et en conscience des principes de sécurité élémentaires. Cette année, chaque concurrent devra porter le triptyque (Pelle-Sonde-DVA) à acheter ou à réserver dans les magasins de location  de La Grave.
Si la liberté, doublée d’un brin de folie, est le leitmotiv du rider qui participe au « Derby », il n’en est pas moins un citoyen responsable et conscient des problématiques actuelles : depuis sa création il y a 20 ans, « Le Derby » agit concrètement sur des thèmes forts, tels que la sécurité en montagne (ateliers secours en crevasse, recherche en avalanche), l’éco-responsabilité (utilisation de gobelets ré-utilisables, vaisselle re-cyclable et tri sélectif des déchets) ou encore l’accueil de skieurs en fauteuil, intégrés au sein des catégories existantes.
  

La 23ème édition

Comme chaque année de nombreuses animations, ateliers sécurité et spectacles seront proposés aux 1000 participants venus du monde entier qui devraient une nouvelle fois se retrouver à la Grave pour des moments inoubliables.... de glisse et de fête. Une soirée festive supplémentaire sera proposée le samedi 02 avril avec des concerts proposés par les associations "FAUT QUE CA BOUGE " et "MOUSTACHE PROD" .
Des personnalités du monde de la glisse sont attendues, notamment Jean-Michel Niobé en AirBoard.

Les inscriptions se font directement sur le site www.derbydelameije.com à partir de début février alors à votre souris ..