LES 3 MOUSQUETAIRES DU SLALOM A MERIBEL

Jean Baptiste Grange, Julien Lizeroux et Steve Missillier seront dès ce vendredi 11 février à Méribel afin de peaufiner leur préparation pour les championnats du monde de ski alpin à Garmisch-Partenkirchen.

Si les mondiaux ont débuté hier, les slalomeurs ont encore jusqu'au 20 février pour être fin prêts le jour J.

La station de Méribel est très fiere de recevoir les 3 slalomeurs de l'équipe de France. Jean Baptiste Grange en pleine forme, auréolé de ses victoires déjà mythiques à Kitzbuhel et Schladming  "En Autriche, c'est le sport national. Il y avait une pression énorme. J'ai battu les Autrichiens aujourd'hui mais j'ai beaucoup de respect pour leur équipe car il y a de grands champions et des jeunes en devenir".

Jean-Baptiste Grange
et Steve Missilier resteront à Méribel jusqu'au lundi 14 février. Julien Lizeroux, revenant de blessure, prendra un peu plus de temps et sera dans la station savoyarde jusqu'au mercredi 16 février.

 

ENCORE DU BEAU SPECTACLE SUR LE STADE DE CORBEY

Le stade de Corbey et sa pente soutenue se prête à bien des disciplines: depuis le début de l'hiver, elle a été la scène de bien des victoires Françaises, Guilbaut Colas lors de la Coupe du Monde de Ski de Bosses en décembre et celle Phil Lau en Télémark-Sprint le weekend dernier!

C'est de bonne augure car l'un est vainqueur de la Coupe du Monde de Bosses, quand l'autre est parti pour remporter un joli Globe en télémark. Gageons qu'elle portera chance aux français en ski alpin !

Le stade est connu pour sa pente idéale mais également parce qu'il est toujours extrêmement bien préparé par les techniciens des pistes, pour les slalomeurs ce sont donc des conditions optimum pour  parfaire leur préparation et régler les derniers détails avant leur départ pour l'Allemagne.

Jean-Baptiste, Julien, Steve et leurs staff technique seront sur le stade tous les jours et répondront à vos questions et interview une fois leurs scéances d'entrainement terminées; découvrez leurs réactions à chaud avant ce qui sera la course d'un jour où, on l'espère, la course d'une vie...