Cette saison c’est décidé, vous mettez vos enfants sur des skis. Cependant l’apprentissage du ski alpin pour un enfant ne s'improvise pas. Certains vous diront qu’il est trop jeune, d’autres encore que vous ne devriez pas lui enseigner le ski vous-même… Un certain nombre de questions se bousculent dans votre tête ? Faisons le point afin que cette découverte de la glisse soit pour lui un véritable bonheur et que cet apprentissage le prépare à devenir un skieur accompli plus tard !
Que l’apprentissage se fasse en famille ou avec un moniteur, voici quelques conseils pour faire aimer la glisse à tous les skieurs en herbe...

 

5 raisons de faire découvrir le ski à votre enfant dès son plus jeune âge


1. Parce qu'il en a envie...
Les joies simples de la neige comme les descentes en luge, la construction d’igloos, de bonhommes de neige ou encore les batailles de boules de neige sont autant d’activités qu’il pratique avec envie et lui fournissent une relation de jeu avec la neige. Et cet élément est une des bases de sa motivation à apprendre à skier. Il est donc plus facile de mettre son enfant sur des skis quand il est jeune.

2. Pour tirer profit d'un apprentissage ludique
Ensuite, l’apprentissage du ski devant, de préférence, passer par une approche ludique de la glisse (patinage à plat, descente en pente douce, petit slalom « divertissant », apprentissage d’un mouvement technique par une mise en situation comme passer sous une figurine), on saura davantage capter l’attention des tout petits à ce jeu-là. Une fois la sensation de glisse acquise sous un aspect ludique, l’enfant saura progresser sereinement.

3. Pour pouvoir prochainement skier en famille
On le sait, la plupart des parents souhaitent pouvoir skier rapidement en famille. La précipitation est une bien mauvaise conseillère. Découverte ludique de la glisse, apprentissage progressif du ski, patience et adaptabilité sont les maîtres mots de la réussite de cet exercice. Aussi, pour ceux qui rêvent de dévaler les pistes en famille, il est conseillé de mettre leurs enfants le plus tôt possible sur les spatules (s’il en a l’envie et la motivation bien sûr).

4. Parce qu'il ne perçoit pas d'appréhension ni de peur
Il est scientifiquement prouvé que les jeunes enfants apprennent plus vite que leurs aînés (cognition, repères dans l’espace) et ressentent moins d’appréhension face aux nouveautés, d’où leurs facilités, parfois déconcertantes pour les adultes, à découvrir le ski et à progresser. Aucune hésitation : s’il en a envie et que l’on respecte son rythme, le jeune enfant apprendra à skier en toute simplicité.

5. Parce que bien souvent son forfait est gratuit
Enfin, le forfait de ski étant généralement gratuit pour les enfants de moins de 5 ans (hors coût du support – obligatoire), il est économiquement préférable de mettre ses enfants au ski dès le plus jeune âge.

 

Les étapes essentielles de la progression de vos enfants à skis


Le parcours d’apprentissage du ski par les enfants suit une méthode avérée qui leur permet de passer de la découverte des sensations de glisse à une première maitrise des techniques de ski alpin. Voici les étapes principales de l’apprentissage du ski de nos futurs "champions".
 

► De 3 à 5 ans : direction le jardin des neiges pour une découverte du ski

Vues comme un jeu par les jeunes enfants, ces séances leur apprennent à ressentir leurs skis, à trouver leurs points d’équilibre et à assimiler quelques techniques de bases pour de premières glissades et quelques virages. Après 2 saisons de séances régulières, l’enfant sait alors glisser, éviter des obstacles, commence à freiner en chasse-neige (le fameux « chapeau pointu ») et emprunte les petites remontées mécaniques.

Et pour ceux qui le souhaitent, c’est l’occasion d’obtenir leurs premières récompenses sportives avec les médailles suivantes :
Piou Piou : l’enfant se déplace skis aux pieds sur un terrain plat et glisse face à la pente.
Blanchot : l’enfant est capable de se déplacer à plat, de remonter la pente à l'aide d'un tapis et d'effectuer ses premières glissades face à la pente.
Sifflote : l’enfant contrôle sa vitesse en chasse neige glissé dans l'enceinte du jardin des neiges.
Garolou : l’enfant est autonome dans le jardin mais pas encore sur les pistes. Il sait chausser et déchausser ses skis, utiliser les petites remontées mécaniques, sait contrôler sa vitesse et changer de direction en chasse neige.
 

► De 6 à 10 ans : de nouvelles étapes dans la progression des enfants

Acquérir de l'aisance sur les skis, progresser, affiner la technique, gagner en autonomie, savoir se mettre en sécurité et se faire plaisir : voilà les objectifs des cours collectifs et privés dispensés par les moniteurs de l’ESF aux enfants de 6 à 12 ans.

A l’issue de cet apprentissage, l’enfant pourra prétendre aux médailles suivantes :
L’Ourson : l’enfant contrôle sa vitesse et fait des virages reproduisant le déplacement du serpent. Il glisse skis parallèles face à la pente et s'arrête par un virage chasse-neige.
Le Flocon : l’enfant contrôle sa vitesse et franchit la ligne de pente en virages chasse-neige. Il reste équilibré en glissant plus vite skis parallèles, en traversée et face à la pente, sur les deux skis ou d'un ski sur l'autre, sur terrain lisse en pente faible. Il peut freiner et s'arrêter et commence à déraper.
La 1ère étoile : l’enfant enchaîne des virages élémentaires dérapés en tenant compte des éléments extérieurs (profil du terrain, autres usagers, qualité de la neige…). Il est équilibré en glissant en traversée sur des pentes faibles à moyennes. Il découvre les dérapages (arrondi, en biais).
La 2ème étoile : l’enfant enchaîne des virages élémentaires affinés, franchit la ligne de pente skis parallèles et conduit ses virages en dérapage arrondi en tenant compte des éléments extérieurs (profil du terrain, autres usagers, qualité de la neige…). Il franchit des passages de creux et de bosses, en traversée ou face à la pente, tout en restant équilibré.
La 3ème étoile : l’enfant peut enchaîner des virages de base skis parallèles, de rayons courts et moyens en tenant compte et en s’adaptant aux éléments extérieurs (terrain, usagers, type de neige…). Il maîtrise son équilibre en schuss en terrain varié (creux et bosses). Il améliore son équilibre latéral en utilisant des successions de dérapages entrecoupés de traces directes en traversée (festons).
 

► Autour de 10 à 13 ans, on affine la technique

Les skieurs en herbes affinent leur technique et se sentent à l’aise dans toutes les situations  
Les enfants de 10 à 13 ans ayant suivi les différentes séances ESF d’apprentissage du ski sont désormais à l’aise sur les pistes et relativement en sécurité face à toutes les situations dites classiques. Il leur faut désormais affiner leur technique afin d’obtenir les médailles suivantes :
L’Etoile de bronze : l’enfant affine ses virages de base en réduisant le dérapage. Il évolue en godilles ou en grands virages en tenant compte et en s’adaptant aux éléments extérieurs (terrain, usagers, type de neige…). Il maîtrise son équilibre en schuss en décollant sur des bosses arrondies, sur piste ou dans un terrain aménagé type skiercross. Il s’initie à la pratique du ski sur tous types de neige.  
L’Etoile d’or : l’enfant découvre la pratique du ski alpin sous toutes ses formes. Il peut skier sans s’arrêter sur des pistes de grands dénivelés, sur tout type de neige, en tenant compte des éléments extérieurs et en respectant les règles de conduite du skieur. Il peut évoluer sur un terrain aménagé : skiercross, half pipe.
 

► Au-delà de 13 ans : préparation à la compétition et pratique des autres disciplines (freeride, freestyle)

Au-delà de 13 ans et si l’enfant a suivi une progression constante de son apprentissage du ski, il doit commencer à être performant dans des épreuves de compétition tel le slalom géant. Il change le rythme et le rayon de ses virages en utilisant au mieux ses skis. C’est alors que le passage de tests de niveaux supérieurs est envisageable (chamois, flèche…) ainsi que la possibilité de s’inscrire s’il le souhaite, à des courses ou encore de s’aventurer dans des snowparks pour la pratique du freestyle, de partir en hors-piste avec des accompagnateurs pour skier en poudreuse (freeride).

 

FAQ - Les questions que l’on se pose souvent

 

-A partir de quel âge les enfants peuvent-ils apprendre à skier ?

En général, un enfant peut commencer à skier vers l’âge de 3 ans. Au-delà de cette notion, il s’agit surtout de savoir si votre enfant à envie d’apprendre à skier et s’il est réellement motivé. Certains parents, s’obstinant à enseigner le ski à leurs touts petits qui eux, n’en ont pas envie, perdent un temps considérable au risque, qui plus est, de les freiner. Au contraire, l’apprentissage du ski des plus petits doit s’anticiper. Il est bon de leur en parlant bien en amont et de les accompagner dans la découverte des sensations de glisse, le tout à leur rythme (écourter les sessions si l’énervement et/ou la fatigue se font ressentir, espacer les séances au besoin, prendre le temps d’écouter son ressenti…).

-Combien de temps l’apprentissage doit-il durer ?

Il est impératif de toujours avoir en tête que l’enfant n’a pas le même rythme que l’adulte. Il se fatigue plus vite et a besoin de pauses régulières. Il est généralement admis que les enfants de moins de 5 ans skient 1h par demi-journée alors que les 6-10 ans peuvent skier jusqu’à 1h30 pour une demi-journée. Si l’on doit choisir entre le matin et l’après-midi, là tout dépendra du rythme quotidien de l’enfant (le lève-tôt aura plus d’aisance à apprendre le ski le matin, à l’inverse du lève-tard qui préfèrera skier l’après-midi).

-Que peut-on faire avec un tout petit qui débute ?

Il s’agit avant tout de plaisir, c’est le maitre mot ! Donc au début il faut essayer de gommer les aspects un peu laborieux du ski comme le froid, le matériel lourd, etc. Il est important qu’il ressente rapidement la sensation de pouvoir glisser sur un terrain facile. Un des points essentiels est donc d’avoir des terrains adaptés aux débutants.

-Comment choisir le domaine skiable idéal ?

Jardins des neiges, espaces sécurisés et adaptés pour découvrir les plaisirs de la glisse en toute sérénité, remontées mécaniques adaptées (tapis, fils-neige, télésièges et téléskis débutants), espaces ludiques : autant d’atouts que déroulent certaines stations de ski pour accueillir les débutants. Cette liste non exhaustive vous permettra de choisir le domaine skiable idéal pour l’apprentissage du ski de vos enfants.

-Que faire si un enfant a peur ?

Il faut procéder par petites touches, par petites périodes. Inutile tout petit de faire des grandes journées de ski.
Et surtout, il faut s’arranger pour rester sur un terrain qui ne fait pas peur, qui soit facile. Il faut aménager un cadre qui soit amusant, déstressant. Au début, l’idéal est le plat ou des micro-pentes qui s’arrêtent toutes seules pour apprendre à se déplacer, prendre la mesure des skis, faire les premiers pas glissés.

-Est-ce conseillé de confier son enfant à quelqu’un d'autre pour apprendre à skier ?

Les moniteurs de ski répondent à l’unanimité : « oui, sans hésitation ! » Il est en effet difficile d’avoir une relation qui permette de ne pas s’énerver, d’avoir la patiente nécessaire. Tous les parents se rejoignent à ce sujet : ils voudraient que leurs enfants aillent plus vite que la musique [...]
Il est donc conseiller de laisser ses enfants à quelqu’un d’autre. Et le fait d’avoir une relation d’élève à moniteur fait que l’enfant est plus attentif, va moins se laisser aller à pleurnicher, à se plaindre.

-Peut-on enseigner soi-même le ski à son enfant ?

Les enfants peuvent être accompagnés par leurs parents dans la découverte du ski. Les adultes devront alors adopter les bonnes techniques d’apprentissage, s’armer de patience et de temps. Certains y arrivent mais bien souvent la plupart sont confrontés au rapport affectif inhérent à la relation parents-enfants, et c’est souvent là que cette option trouve ses limites. Il est alors préférable de faire appel au professionnalisme des moniteurs de l’Ecole de Ski Français (ESF). Experts de toutes les situations, ils s’adaptent au rythme des enfants et les amènent, via l’usage d’une pédagogie ludique, à découvrir les premières sensations de glisse lors de séances courtes et récréatives au jardin des neiges.

-Les enfants apprennent-ils mieux le ski en groupe ou avec un moniteur privé ?

Le choix entre cours collectif et cours privé se réfèrera au degré d’autonomie de l’enfant ainsi qu’au niveau de confiance en lui. S’il n’est pas trop à l’aise avec l’enseignement du ski alors mieux vaut privilégier les cours privés. Ainsi aura-t-il plus d’attention personnalisée de la part du moniteur de ski, ce qui l’aidera à progresser à son rythme. Bien évidemment cette option a un coût plus élevé que le cours collectif…

-Comment bien choisir l’équipement de ses enfants lors de l’apprentissage du ski ?

Choix d’une chaussure de ski pas trop souple et offrant une inclinaison vers l’avant (même si l’enfant ne la trouve pas très confortable lors de l’essai en magasin), taille précise et non 1 pointure au-dessus, skis quelques cm en dessous de la taille de l’enfant, de préférence paraboliques afin de faciliter leur maniabilité, casque bien ajusté…


Voilà donc un tour d’horizon complet des notions principales à retenir afin de lancer son enfant dans un apprentissage du ski optimal et adapté à ses besoins. Un peu de patience et toute la famille pourra bientôt skier ensemble…