Un spectacle époustouflant en dual pour un suspense haletant. L’ambiance sera électrique, les skieurs soutenus par les encouragements déchaînés du public. A suivre de près, l'Equipe de France emmenée par Guilbaut Colas.

Les acrobates du ski à Méribel !

La compétition se déroulera en « Dual » (parallèle), une formule très ludique et très spectaculaire en plein cœur de la station (à quelques mètres du Parc Olympique, accès direct à pied) pour un show à couper le souffle !
Les freestylers français ont bien l'intention de défendre leurs couleurs lors de cette unique épreuve française de ski de bosses !!! En lice Guilbaut Colas, 2ème au classement général de la coupe du Monde l'hiver dernier, Anthony Benna (3ème en 2008 sur cette même piste), Alizée Boulangeat et bien d'autres encore. Parmi la centaine d'athlètes présents, représentant près de 18 nations, il faudra suivre très attentivement le vainqueur de la Coupe du Monde 2010 Dale Begg-Smith (AUS)et le champion olympique en titre, Alex Bilodeau (CAN).

Programme de l'étape de la coupe du monde de ski freestyle de Méribel

Lundi 13 et Mardi 14 Décembre 2010
- 10h - 13h Entraînement officiel

Mercredi 15 décembre 2010
- 08h30 - 09h10 Entraînement officiel dames
- 09h15 - 09h45 Qualifications dames
- 10h - 10h50 Entraînement officiel hommes
- 11h - 12h15 Qualifications hommes
- 12h45 - 13h10 Entraînement officiel dames et hommes
- 13h30 - 13h55 Finale dames
- 14h - 14h25 Finale hommes
- 14h30 Remise des prix
- 19h30 Repas de clôture

Interviews d’experts

Bertrand Couet entraineur des Equipes de France de ski de bosses
Une coupe du monde en France en début de saison, est-ce un atout ?
Après la première étape en Finlande, cette coupe du monde en France est une chance pour les athlètes français : « courir à la maison » est toujours source de motivation. Cela peut leur permettre de démarrer la saison sur de bons résultats et les booster pour la suite.
De plus, vu l’emplacement de la piste au coeur de la station, il devrait y avoir un super spectacle : le format de cette coupe du monde est un parallèle, donc très spectaculaire et compréhensible même par les non-initiés. Le public sera nombreux et va encourager les tricolores au fil de leurs passages.

Quelles sont les chances françaises ?
Guilbaut Colas est le grand favori, il termine encore 2ème mondial en 2010 et ce, avec un début de saison difficile, il gagne ensuite 4 étapes de la coupe du monde. Si on calcul en terme de ration participations/ résul-tats on peut dire qu’il a dominé la saison dernière. Cette année, il vise évi-demment aussi une victoire au championnat du monde à Dear Valley sur une piste qu’il affectionne : il compte 2 victoires en 2010 et 1 en 2009….
Anthony Bennat a eu « une année sans » l’année dernière mais on se souvient qu’il a fait 3ème à Méribel en 2008… Quant à Arnaud Burille, il accroche une belle 6ème place en coupe du monde en fin de saison en Sierra Nevada et il a encore progressé cet été. Chez les filles, c’est Alizée Bourgeat qui porte le flambeau. Depuis 2 ans, elle cumule de nombreuses blessures et sera donc peut être un peu court en préparation pour le début de saison, mais la motivation compense souvent le manque de préparation.

Guilbaut Colas—2ème du classement général de la Coupe du monde en 2009 et 2010
Comment appréhendes-tu cette Coupe du Monde à Méribel ?
Il y a 2 ans, j’ai gagné les qualifications et suis sorti au premier tour des finales, je l’ai eu longtemps en travers. Je compte bien effa-cer ce souvenir ! Ce sera le 2ème rendez-vous de l’hiver, l’occasion aussi de voir si l’entrainement d’intersaison paye et où en sont les concurrents. Le sport évolue sans cesse, le niveau augmente la concurrence est rude. Mais je me concentre sur mon ski et ma pro-gression sans trop faire cas des autres. Pour cet hiver, j’ai travaillé un nouveau saut et la rapidité de mon ski

Quels sont pour toi les plus dangereux concurrents ?
L’australien Dale Begg-Smith est le skieur le plus régulier de l’his-toire du ski de bosses. Il ne fait pas de fautes mais il n’a pas non plus de grain de folie à l’inverse d’Alex Bilodeau le cana-dien qui a un ski engagé avec des sauts incroyables. Le suédois Jesper Bjoernlund sera aussi à surveiller comme beau-coup d’autres, c’est très ouvert. Encore une fois, je ne regarde pas trop ce que font les autres je pense à produire un ski qui exprime de la générosité, du relâchement et du plaisir. Je crois que les juges le ressentent et l’apprécient. C’est l’envie qui me fait gagner, il faut que je la conserve tout au long de la saison !