Un nouveau télésiège (Télésiège du SAUTET)

Il s’agit d’un télésiège 4 places fixe de 474M de longueur (dénivelé : 164M) drainant 2000 personnes à l’heure et réalisé par l’entreprise POMAGALSKI. Il relira le domaine de la Toura au secteur de la Fée.
Les travaux ont débuté le 15 juillet et se termineront  à la Toussaint soit 4 mois de travail pour un investissement de 2,7 millions d’euros. La dernière semaine d’août verra le montage des 7 pylônes, ensuite la gare motrice, les câbles, l’électricité et les essais fin octobre.
Ce télésiège permettra l’accès plus facile au secteur de la Fée, un bel itinéraire…


Nouvelle signalétique sur l’ensemble du domaine de ski des 2 ALPES

La société des remontées mécaniques des 2 Alpes met en place pour l’hiver 2011 une nouvelle signalétique sur le domaine skiable. Devenue obsolète et pas facile à comprendre ni même lisible, la société Deux Alpes Loisirs a pris conseil auprès de l’agence Essor BVD. Ils ont travaillé ensemble sur la meilleure délimitation des secteurs, la meilleure signalisation des pistes (les pistes prennent le nom de la remontée mécanique à laquelle elles accèdent), la qualité des matériaux utilisés (lisibles à 80 mètres) et le design des différents matériels.

Aujourd’hui, l’ancienne signalétique est en cours de démontage et ils commencent à installer le produit fini, notamment sur le secteur de Vallée Blanche. Les travaux devront se poursuivre également jusqu’à fin octobre et seront compléter l’an prochain.

Concrètement, ce sont 500 flèches à installer, 160 poteaux d’intersection et une quinzaine de portiques (avec bandeaux électroniques défilant). 6 personnes travaillent sur ce chantier, qui représente un budget d’1 million d’euros.


2 nouveaux CATEX

Les catex sont des déclencheurs d’avalanches assurant la sécurisation des pistes. Ce déclenchement se fait de façon manuelle depuis une tour.

Ces 2 nouveaux catex sont sur le secteur de la Fée et du Thuit ainsi toutes les pentes à risques seront sécuriser avec un système fiable et performant et plus sécuritaire pour les salariés de l’entreprise. Ces déclenchements permettent effectivement de ne pas exposer les pisteurs.

Ces travaux représentent un coût de près de 700 000 euros.