La sécurité sur les pistes est le résultat du travail de préparation du domaine skiable et du comportement des pratiquants. Elle est assurée par le service des pistes, c’est à dire les pisteurs-secouristes, conducteurs d’engins de damage, artificiers, etc.

Comme beaucoup le savent, les pistes de ski alpin sont classées par couleur, selon leur niveau de difficulté. Vert pour les pistes faciles, bleu pour celles de difficulté moyenne, rouge pour les difficiles et noir pour les pistes très difficiles. Des balises sont placées sur les bords des pistes pour se repérer : elles sont numérotées

par ordre décroissant et permettent d’indiquer le nom de la piste. Le chiffre 1 indique par exemple que vous êtes arrivés en bas de la piste. Ces indications doivent être communiquées pour faciliter l’éventuelle intervention des secours en cas d’accident.

La sécurité sur les pistes, c’est aussi une histoire de préparation, d’équipement et de protection. Avant de partir tête baissée dévaler les pistes d’une station, il faut un peu d’échauffement et une condition physique correcte. Vous devez également être bien équipé et choisir un matèriel adapté à votre niveau, votre taille et votre poids.

Le port du casque est également fortement recommandé, surtout chez les enfants dont la tête est très exposée dans les sports de glisse. 

 

Glisse pas perso

Le Syndicat National des Téléphériques de France et 17 stations des Alpes du Sud se sont réunies pour lancer « GLISSE PAS PERSO », une opération tout à fait inédite visant à sensibiliser les adolescents sur les règles de sécurité à appliquer sur les domaines skiables. Stop aux risques inutiles, place au respect sur les pistes !
 

 

Campagne nationale de prévention des accidents en montagne 2010

Le Ministère de la santé et des sports en coopération avec le Ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales et de nombreux partenaires, organise pour la 11ème année consécutive sa Campagne nationale de prévention des accidents en montagne 2010 : « Pour que la montagne reste un plaisir ».
+ d’infos

 

 

 

 

Les 10 commandements du skieur

Recommandations de la Fédération Internationale de Ski (FIS)

1. Respect d'autrui
Tout skieur et snowboarder doit se comporter de telle manière qu'il ne puisse mettre autrui en danger ou lui porter préjudice.
2. Maîtrise de la vitesse et du comportement
Tout skieur et snowboarder doit descendre à vue. Il doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu'aux conditions générales du terrain, de la neige, du temps et à la densité de la circulation sur les pistes.
3. Maîtrise de la direction
Le skieur et snowboarder amont, dont la position dominante permet le choix d'une trajectoire, doit prévoir une direction qui assure la sécurité du skieur et snowboarder aval.
4. Dépassement
Le dépassement peut s'effectuer, par amont ou par aval, par la droite ou par la gauche, mais toujours de manière assez large pour prévenir les évolutions du skieur et snowboarder dépassé.
5. Pénétrer et s'engager sur la piste ainsi que virer vers l'amont
Tout skieur et snowboarder qui pénètre sur une piste de descente, s'engage après un stationnement ou exécute un virage vers l'amont doit s'assurer par un examen de l'amont et de l'aval, qu'il peut le faire sans danger pour lui et pour autrui.
6. Stationnement
Tout skieur et snowboarder doit éviter de stationner sans nécessité sur les pistes dans les passages étroits ou sans visibilité. En cas de chute le skieur et snowboarder doit dégager la piste le plus vite possible.
7. Montée et descente à pied
Le skieur et snowboarder qui monte ne doit utiliser que le bord de la piste. Il en est de même du skieur et snowboarder qui descend à pied.
8. Respect du balisage et de la signalisation
Tout skieur et snowboarder doit respecter le balisage et la signalisation.
9. Assistance
En cas d'accident tout skieur et snowboarder doit prêter secours.
10. Identification
Tout skieur et snowboarder témoin ou partie responsable ou non d'un accident est tenu de faire connaître son identité.