Une démarche concrète d'analyse des stations de sport d'hiver et du matériel de ski, pour éclairer vos choix.  

Choisir une station qui s’engage pour l’environnement.
Si la station verte n’existe pas, plusieurs actions positives se développent en montagne pour allier tourisme et environnement. Vous pouvez soutenir ces alternatives en les utilisant et en choisissant une station qui les mets en oeuvre. Pour la quatrième édition de l’Eco Guide, pas moins de 87 stations françaises ont accepté de nous dévoiler les coulisses de leur fonctionnement pour que chacun puisse s’engager pour l’environnement dans ses choix. Lancement 18 Nov 2009.

Saint-Lary pour ne citer qu'elle, a été la première station pyrénéenne et l’une des 10 premières stations en France, à avoir signé la charte en faveur du développement durable en station de montagne mise en place en 2007-2008 par l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne. Elle est aussi désormais labellisée « Qualité Environnement » et certifiée ISO 14001. Pour la saison 2009-2010, Saint-Lary se positionne définitivement en laboratoire du développement durable en montagne. Les écoinitiatives de la station pyrénéenne, intégrées à un vrai projet d’ensemble en matière de développement durable, lui valent de figurer en très bonne place dans l'Eco Guide des stations.

Choisir son matériel de façon responsable
Glisser en montagne et ne laisser aucune autre trace que les quelques S dont on vient de marquer la neige : difficile car aujourd’hui le ski vert n’existe pas : conçu pour durer, résister aux chocs et à l’humidité, il n’est ni biodégradable, ni recyclable. La deuxième édition de l’Eco Guide du matériel de montagne, dernier né des Eco Guides de Mountain Riders, tente d’apporter les clefs d’une consommation plus responsable pour plus de cohérence entre notre pratique des sports de nature et le matériel que nous utilisons. Lancement 18 Nov 2009.

Avec l'Attraxion Echo, ski féminin eco-friendly, Rossignol est le premier fabricant à limiter significativement son impact environnemental : 25% de matières recyclées utilisées, 50 % d'encres en moins, 20 % de fibres naturelles, 10% de matériaux composite en moins... le moins que l'on puisse dire, c'est que les femmes vont hisser le drapeau vert !

La question du transport
Pour le transport, il est préférable d'opter pour les transports collectifs (sauf à choisir la solution du covoiturage), car les déplacements en véhicule individuel contribuent significativement à la pollution de la montagne. Les stations bien desservies par les transports collectifs sont donc à privilégier (train, bus…).