La prochaine édition de cette course mythique aura bien lieu en 2014 mais son avenir s'annonce très incertain.

Le destin de la Patrouille des Glaciers dépendra des orientations budgétaires de l'armée. Le conseil fédéral est bien conscient de la situation et de l'aura de cette épreuve mais l'avenir de cette épreuve n'est pour le moment pas assuré après 2014.

"La poursuite de la Patrouille des Glaciers (PDG) à long terme au titre de compétition militaire ne dépend pas seulement de son rayonnement, mais aussi des moyens à disposition", écrit le Conseil fédéral dans le rapport qu'il a adopté ce mercredi.
 
Dans la période actuelle , il convient "de distinguer l'utile du souhaitable", affirme le gouvernement, pleinement conscient de l'importance et du rayonnement positif de la Patrouille des Glaciers tant pour l'armée que pour le canton du Valais.
 
Sans le soutien logististique, surtout, de l'armée la Patrouille serait bien différente et les participants devraient sans doute mettre la main à la poche.
 
Avec la hausse substantielle du prix d'inscription, soit 1200 francs par patrouille pour le grand parcours (Zermatt-Verbier), la course pourrait être organisée comme un événement commercial entièrement civil. Mais elle n'aurait plus le même charme et les normes de sécurité ne pourraient plus être assurées au même niveau qu'aujourd'hui.
 
En 2012, le budget de la Patrouille était de 7,3 millions de francs. Sans l'armée, le "budget civil" atteint 2,7 millions. En 2012, les sponsors ont rapporté 1,3 million de francs.  
 
Mais l'mage de marque est importante pour l'armée
 
Dans son rapport, le gouvernement passe en revue les dimensions écologique, économique, touristique et même politique de la Patrouille. Elle est incontestablement une image de marque à laquelle plus de 2000 patrouilles s'inscrivent régulièrement, seules 1500 pouvant prendre le départ.
 
L'origine de la PDG remonte à la Deuxième Guerre mondiale. La première épreuve s'est déroulée en avril 1943, avec 18 patrouilles au départ, dont deux seules à l'arrivée. L'année suivante, 64 patrouilles participèrent. Un tragique accident qui vit la chute mortelle d'une patrouille dans une crevasse en 1949, marqua un coup d'arrêt. 
 
La course a été remise sur pied par l'armée en 1984, avec 190 patrouilles. Elle est désormais organisée tous les deux ans et se tient sur deux parcours ralliant Verbier, soit de Zermatt soit d'Arolla.
 
La dernière édition qui devait se dérouler fin avril 2012 a été interrompu pour des raisons de sécurité.