La révélation Suisse de la dernière saison de coupe du monde se sent de mieux en mieux mais hésite encore à prendre le départ en Autriche.

Beat Feuz estime à une sur deux la possibilité qu'il soit présent au départ du slalom géant d'ouverture de la Coupe du monde à Sölden, en Autriche, le 28 octobre.
 
Agé de 25 ans, il s'est révélé l'hiver passé avec cinq victoires dont une dans la future descente olympique des Jeux
de Sochi, mais depuis mars il connait pas mal de soucis au genou gauche.
 
Après avoir subi une opération au printemps, Beat Feuz a chuté à l'entraînement fin août en géant à Ushuaïa, en Argentine, avec pour résultat une contusion osseuse qui l'a contraint à écourter sa préparation estivale.
 
"Au fil des semaines, cela va un peu mieux. Depuis une semaine, j'ai repris les entraînements entre les portes, aussi pour Sölden, "c'est 50-50", a expliqué le Bernois qui prendra sa décision en cours de semaine prochaine au vu des entraînements.
 
Beat Feuz a failli remporter en 2012 le grand globe de cristal du classement général et le petit globe de la descente, mais finalement il n'a pas pu concrétiser : "Cela ne m'a pas laissé un goût amer. Il reste plutôt la joie pour toutes ces victoires". "Les attentes et les objectifs pour cette saison sont assez élevées, même
si la préparation n'était pas optimale".

Ses objectifs pour 2013 : 

"Wengen, où j'aimerais m'imposer de nouveau, et Kitzbühel, où j'aimerais poursuivre la tradition de victoire suisse". Il sera évidemment très attendu sur ces classiques, surtout depuis la retraite de Didier Cuche.
 
"Le statut a changé un petit peu. Mais il y a dans l'équipe aussi deux champions olympiques, Didier Défago et Carlo Janka, qui peuvent faire des podiums et médailles", a t'il estimé.

"Je ne me fixe pas d'objectif de globe, on verra cela au fur et à mesure de la saison comme cela a été le cas la saison passée", conclu un Beat Feuz qui devra de toute façon marquer plus de points en géant pour réussir à conclure et pourquoi pas remporter cette fois le gros globe.