A l’occasion du 100e anniversaire de Swiss Olympic, un vote public a été organisé pour élire les plus grands héros olympiques suisses.
 
La publication des résultats et la remise des prix ont eu lieu lundi dans le cadre des Tennis Swiss Indoors à Bâle. Simon Ammann, quadruple champion olympique, a fait pencher la balance en sa faveur et a enregistré le plus grand nombre de voix.
 
Pour une fois, Roger Federer a été coiffé au poteau, ce qui est compréhensible puisque seules les prestations aux Jeux Olympiques ont été prises en compte. En recevant son prix, le Toggenbourgeois de 31 ans a déclaré : « C’est un immense honneur d’arriver en tête de ce vote ». Si cela ne tenait qu’à lui, « d’autres médailles peuvent volontiers suivre à Sotchi. »
 
Chez les dames, c’est Vreni Schneider qui l’a emporté haut la main. Entre 1988 et 1994, la skieuse d’Elm a décroché trois médailles d’or, une médaille d’argent et une médaille de bronze.
 
D'un point de vue purement statistique, elle est donc aussi la sportive olympique la plus décorée de Suisse. Même s’il ne s’agit pas de la première distinction du genre pour Vreni Schneider, elle a elle aussi évoqué le « flageolement des jambes » que provoquent toujours de tels événements.
 
A noter aussi que la Glaronaise s'est maintenant lancé dans la chanson folklorique et va sortir son premier album en novembre. Son titre: "A gruess us dä Bergä", soit "Salutations de la montagne".

Pour la douzaine de chansons de ce premier disque, enregistré en studio à Dübendorf (ZH), Vreni Schneider a en effet choisi des mélodies folkloriques, un genre qu'elle écoutait déjà lors de chaque course, avant de se lancer entre les piquets du Cirque blanc. 

Voir une vidéo ICI