Treizième victoire en géant pour Ted Ligety, la troisième sur cette piste exigeante de Beaver Creek et la seconde consécutive sur cette coupe du monde 2012-2013 après Soelden fin octobre.

Ted Ligety est devenu au fil des années l'as du slalom géant. Cette discipline considérée à juste titre comme la "base" du bon skieur récompense uniquement les plus grands et l'Américain en fait partie.
 
Trois fois vainqueur du globe de la discipline, le voilà en route vers un 4e sacre car on voit assez mal comment ses rivaux parviendront à le devancer sur une saison complète.
 
Vainqueur à Soelden avec une marge énorme de 2.75sec sur Moelgg, il récidive aujourd'hui chez lui à Beaver Creek en s'imposant avec 1.76sec sur Marcel Hirscher, le tenant du classement général.
 
Devant son public nombreux et enthousiaste Ted Ligety réalise un sans faute en première manche avant d'en faire de même lors du second parcours. Des courbes parfaitement taillées, des skis toujours en glisse et une condition physique incroyable, c'est un skieur venu d'ailleurs qui a remporté ce géant.
 
Marcel Hirscher a tout tenté mais il lui en manquait beaucoup pour venir rivaliser avec l'Américain. L'Autrichien saura se contenter de cette seconde place qui lui rapporte 80 points et lui permet de se rapprocher de Svindal, 6e aujourd'hui, juste devant son fidèle équipier Jansrud.
 
Le podium du jour est complété par Davide Simoncelli. L'Italien, vrai spécialiste du géant lui aussi, monte sur la boite pour la 8e fois de sa carrière. Il termine juste devant son compatriote Manfred Moelgg.
 
Alexis Pinturault a également réalisé deux manches pleines. Le grand espoir Français, qui revient tout de même de blessure, s'est logiquement incliné contre plus fort que lui sur ce géant mais nul doute qu'il va monter en puissance dès la semaine prochaine à Val d'Isère, devant ses supporters.
 
Cyprien Richard prend la 11e place, De Tessières termine 20e et Missilier 22e.
 
Carlo Janka, seul Suisse qualifié pour la seconde manche, se classe très loin au 24e rang. L'équipe Helvète est complètement absente en ce début de saison et le mal semble profond d'autant plus qu'on ne voit pas apparaitre la nouvelle génération. 
 
Le classement complet ICI