Gauthier De Tessières à signé ce matin à Schladming une superbe exploit en prenant la seconde place du super-g des mondiaux remporté par le funambule Américain Ted Ligety.

Appelé en renfort en dernière minute pour remplacer Johan Clarey, blessé au dos, le skieur de l'Alpe d'Huez a vécu aujourd'hui un vrai conte de fées qui vient courroner sa longue carrière. Parti avec le dossard N°4, De Tessières a su maitrisé tous les pièges d'un tracé tourmenté et difficile.

De Tessières a établi un super temps de référence en passant la ligne d'arrivée mais il était sans doute loin d'imaginer la suite. 

L'un après l'autre, tous les skieurs venait se casser les dents face au chrono canon du Dauphinois jusqu'au passage de Ted Ligety.

L'Américain, roi du slalom géant, n'avait encore jamais triomphé en super-g. Mais sur cette piste de Schladming il a trouvé un terrain à sa convenance en réalisant notamment un bas de parcours quasi parfait qui allait lui offrir une médaille d'or méritée mais aussi innatendue.

Un titre mondial qui va faire beaucoup de bien à toute l'équipe Américaine encore sous le choc de la grave blessure survenue mardi à Lindsey Vonn. "C'est un résultat fou. J'ai essayé de déraper le moins possible dans les virages car, avec le jour blanc, on ne voyait pas les traces" a expliqué le vainqueur après la course.

Suite au passage de Ted Ligety, Gauthier De Tessières passait à la seconde place mais il restait encore les sept meilleurs de la discipline dans la portillon de départ : Jansrud, Mayer, Marsaglia, Innerhofer, Reichelt et son coéquipier Adrien Théaux. Mais tous seront battus.

Il reste alors un seul homme au sommet de la piste, le grand favori Aksel Lund Svindal. Le roc Norvégien part fort et réussit le meilleur chrono sur la partie haute de la piste avant de perdre progressivement quelques centièmes sur le bas. A l'arrivée Svindal coupe la ligne à 0.22sec de Ligety, un temps synonyme de médaille de bronze.

Cette fois c'est certain Gauthier de Tesssières conservera sa deuxième place et sa médaille d'argent jusqu'au bout. Agé de 31 ans, il connait la plus belle journée de sa vie.  Le skieur de l'Alpe d'Huez avait, jusque là, réussi un seul podium en coupe du monde, c'était en décembre 2008 lors du géant de Val d'Isère.

"C'est incroyable, inimaginable. Je n'étais même pas qualifié et j'ai remplacé au pied levé Johan Clarey qui a été opéré. Je n'avais pas de pression. C'est le destin", a t'il dit à la presse dans l'aire d'arrivée.

La belle journée du ski Français passe aussi par la belle 6e place réussie par Alexis Pinturault à 1.03sec de Ligety. Le prodige de Courchevel a très bien débuté ses mondiaux.  Adrien Théaux est également dans le coup avec un joli 9e rang.

Du côté des battus on retrouve les Autrichiens qui manquent le podium pour la seconde journée consécutive et les Italiens qui faisaient figure d'outsiders.

Après la médaille d'argent de Lara Gut, il n'y a pas eu de miracle pour le ski masculin Suisse. Seul Silvan Zurbriggen fait une belle course et termine 11e avant d'être disqualifié en raison d'une fixation trop haute !

Patrick Kueng se classe 18e alors que Didier Defago et Carlo Janka ont plongé dans les profondeurs du classement. Et pourtant ces deux là possèdent un sacré palmarès...

Ne manquez pas notre série photos.

Le classement complet ICI

 


Pour ne rien manquer, regardez
les Championnats du Monde de ski alpin
sur Eurosport Player.