En collaboration avec Mondial Assistance , qui ouvre chaque hiver plusieurs milliers de dossier suite à des accidents de ski, nous vous rappelons les précautions à prendre pour skier en toute sécurité.

Les 10 conseils importants :

1 – Une préparation physique et culinaire au moins 3 semaines avant le départ s’impose (travail musculaire des jambes, étirements réguliers, sports d’équilibre), ainsi qu’un régime riche en antioxydants et vitamine E et C (fruits et légumes frais).

2 – La vérification du matériel est primordiale : un équipement en mauvais état peut causer au skieur beaucoup de désagréments. Un matériel adapté à sa morphologie et à son niveau de ski et le port de protections est important : un casque divise par deux les risques de lésions en cas de choc, des genouillères protègent des traumatismes du genou, et des protège-poignets sont fortement recommandés pour les amateurs de snowboard.

3 – Attention au froid et du soleil. Une tenue qui résiste aux conditions climatiques, avec plusieurs épaisseurs et des matières qui respirent est conseillé. En altitude, il faut se prémunir contre les ultraviolets et adopter une paire de lunettes de soleil et une crème adaptée à son type de peau : la neige renvoie 85% des UV - contre 20% pour le sable de plage.

4 –Une alimentation de sportif est recommandée : beaucoup d’eau, un petit déjeuner complet, un déjeuner riche en sucres lents mais pas trop lourd, et des en-cas pour toute la famille (fruits secs, barres de céréales).

5 – On ne se surestime pas. L’organisme a besoin d’un minimum de 48h pour s’adapter à l’altitude. Il faut donc éviter les efforts intenses dès le début du séjour, et commencer par les pistes faciles en faisant régulièrement des petites pauses.

–  Un échauffement avant de dévaler les pentes est recommandé. Un minimum d’exercices avant les premières descentes permettra au skieur de solliciter ses muscles en douceur et de prévenir les accidents (étirements, battements de jambes, flexions…).

7 – Rester vigilant à son environnement. Les accidents les plus graves surviennent lors de collisions entre skieurs. Un respect des panneaux de signalisation, une anticipation de sa trajectoire, et une maîtrise de sa vitesse est primordial. En cas de chute sérieuse, il faut suivre les principes de base du secourisme (protéger, alerter, secourir) : couvrir la victime pour qu’elle ne refroidisse pas et la rassurer en attendant l’arrivée des secouristes.

8 – Le hors-piste est fortement déconseillé : les avalanches font de nombreuses victimes chaque année. Des guides et moniteurs sont là pour accompagner les skieurs hors des pistes balisées, et un équipement adapté est nécessaire en cas d’avalanche (réflecteur, émetteur-récepteur, airbag…)

9 – Une vigilance particulière pour les enfants. Avant un an, les séjours en altitude supérieure à 1200 mètres sont déconseillés. A partir de 1 an, des vacances en moyenne montagne (1200 – 1500 m) peuvent être envisagées avec prudence. Ensuite, on applique traditionnellement la règle « 18 mois – 1800 m ». Les enfants sont particulièrement sensibles au froid, un équipement particulier, avec une grosse doudoune, de la crème solaire, et des lunettes à très haut indice de protection est indiqué.

10 – Prenez garde à l’altitude. Même pour les adultes, l’altitude peut être source de dangers : les séjours à plus de 2500 mètres sont déconseillés en cas de maladies cardiaques, d’insuffisance respiratoire, de bronchite chronique, d’asthme déclenché par le froid ou l’effort, de certaines maladies sanguines, d’affections psychiatriques et en cas de grossesse durant le 1er et 3ème trimestre.

Bonnes vacances et bonne glisse !