Une petite semaine après la fin des mondiaux de Schladming et déjà la coupe du monde reprend ses droits sur la piste difficile de Garmisch (Allemagne) avec au programme ce samedi une très belle descente.

Disputée sur un parcours raccourci en raisons des chutes de neige, cette course a souri à l'excellent spécialiste Italien Christof Innerhofer.

Déjà vainqueur cet hiver à Beaver Creek puis à Wengen, Innerhofer s'offre un troisième succès. Un coup du chapeau épatant pour ce skieur de talent. L'Italien s'est joué avec brio de toutes les courbes de cette piste Allemande avant de s'imposer pour la 6e fois de sa carrière.

Innerhofer réussit une nouvelle fois un exploit sur cette piste de Garmisch ou il avait déjà conquis trois médailles mondiales en 2011, dont l'or du super-g et le bronze de la descente. Gràce à son succès du jour, l'Italien se replace au 3e rang du général de la descente, juste derrière Svindal et son coéquipier Paris.

Battus pour les médailles à Schladming, les skieurs Autrichiens ont relevé la tête avec la belle seconde place signée Georg Streitberger, avec le dossard 30, et la troisième du routinier Klaus Kroell. Le tout avec 0.12sec et 0.16sec seulement de retard sur le vainqueur Innerhofer.

Hannes Reichelt, encore un Autrichien, prend la 4e place devant le Norvégien Svindal et l'Italien Heel.

Le meilleur Français c'est le jeune Maxence Muzaton, étonnant 13e avec son dossard 50, juste devant Adrien Théaux qui termine au 14e rang. David Poisson, médaillé de bronze, aux Mondiaux se classe seulement 49e à près de deux secondes et demie.

La descente aux enfers du ski Suisse se poursuit avec Patrick Kueng, le moins mauvais, seulement 21e. Il est temps que Swiss Ski mesure l'ampleur du désastre.

L'étape coupe du monde de Garmisch se termine dimanche avec un slalom géant.

 

Le classement complet ICI