La revanche post-mondiale !

Certainement un peu frustré et déçu après être rentré bredouille des mondiaux de Schladming, le meilleur skieur Français actuel a su se reconcentrer au plus vite avant d'aborder cette étape coupe du monde de Garmisch.

Aujourd'hui sur la neige fraiche de ce tracé, le prodige de Courchevel a dominé les deux stars de la discipline, Ted Ligety et Marcel Hirscher, avant de signer sa première victoire en slalom géant, la quatrième de jeune sa carrière.

Alexis Pinturault, deuxième après la première manche, a effectué un second parcours de toute beauté. Gràce à son talent naissant, ce skieur de 21 ans, épate une nouvelle fois l'assistance et les spécialistes. Imaginez quel classe il faut posséder pour devancer Hirscher de 0.60sec et Ligety de 0.63sec, alors que ces deux là dominent le monde de la discipline.

Nul doute que le Savoyard de Courchevel est définitivement entré parmi les tout grands. Dès l'an prochain il sera en mesure de jouer la gagne au classement général et pourquoi pas de rejoindre prochainement Luc Alphand, dernier Français vainqueur, au palmarès.

Après son succès à Moscou l'hiver passé en slalom parrallèle, Pinturault a gagné cet hiver le slalom de Val d'Isère et le super-combiné de Wengen. Soit un total de quatre succès en carrière dans quatre disciplines différentes. Encore un peu de progrès en vitesse et il sera injouable pour ses rivaux.

 "Me retrouver au milieu d'eux (Hirscher et Ligety) sur le podium, ça rend la victoire encore plus belle. On ne pourra pas dire que j'ai eu de la chance", s'est réjoui Pinturault.

Ted Ligety, troisième aujourd'hui, consolide sa place de leader au classement de la discipline alors que Marcel Hirscher profite de sa deuxième place pour prendre le large au général devant le Norvégien Svindal, bon 6eme de ce géant.

L'Allemand Felix Neureuther, meilleur chrono de la première manche, a rétrogradé au 12e rang en raison d'une grosse faute dans le mur. L'équipe de France pourra aussi se réjouir de la belle 7e place de Steve Missilier.

Côté Suisse Elia Zurbriggen, le fils de la légende Pirmin Zurbriggen, prend la 26e place et signe à 22 ans ses premiers points en coupe du monde. Manuel Pleisch, 22 ans également, se classe 23e. 

 

Le classement complet ICI