La neige de la nuit a laissé place au soleil et c'est depuis le départ de réserve que les organisateurs ont choisi de lancer la descente. Tina Maze (SLO), 4ème hier, a clairement affiché ses ambitions en reléguant à 41 centièmes l'américaine Julia Mancuso et à 60 centièmes la récente championne du Monde de la discipline, Maria Höefl-Riesch. Un beau trio de favorites.

Le slalom tracé dans le mur d'arrivée de la descente, en plein centre station, a réservé un beau spectacle à tous les supporters présents.

Particulièrement attendu, le duel Maze - Höefl-Riesch avait en arrière-plan un enjeu majeur celui du classement général de la Coupe du Monde. Une porte enfourchée alors qu'elle avait pris la tête à l'intermédiaire et l'allemande voit son espoir d'un 2ème podium à Méribel disparaître.

Chez les autrichiennes, l'une est adepte de la vitesse, l'autre du slalom. L'une,Nicole Hosp, 6ème de la descente, résiste dans les piquets et s'adjuge la 2ème place. L'autre, Michaela Kirchgasser s'offre une remontée spectaculaire depuis la 24ème place et termine 3ème. Toutes les deux affirment être très heureuses d'être sur le podium aujourd'hui.

Mais la reine de Méribel est aujourd'hui Tina Maze qui non seulement remporte cette épreuve, prend la tête du classement général de la disciplinemais surtout remporte le globe de cristal du classement général de la Coupe du Monde de Ski Alpin Dames 2013 alors qu'il reste encore 9 épreuves au calendrier !

Les réactions : 

Tina Maze (SLO), vainqueur du Super-Combiné : « Comme je l'ai déjà dit en début de semaine, c'est une piste de rêve. Elle ne m'a pas souri hier mais aujourd'hui avec la première partie de descente supprimée (qui me convenait moins que la deuxième partie plus technique), je me suis régalée malgré ma grande fatigue. J'ai presque pleuré sur le podium car je ne pensais pas finir ce slalom et aussi parce que cette victoire signifie beaucoup. Même si je dois refouler mes émotions car ce n'est pas compatible avec la vie d'athlète je suis très sensible, ceux qui lisent mon blog le savent. Le Super Combiné est une épreuve spéciale où il faut être fort dans les deux disciplines et pour cette raison je suis très fière de gagner. C'est d'ailleurs dommage qu'il n'y ait pas de Globe de Super Combiné.

Savoir qu'aujourd'hui je gagne le « grand » globe m'apporte beaucoup. C'est émotionnellement très fort car quand j'ai annoncé mes objectifs l'année dernière tout le monde, en particulier en Slovénie, m'a pris pour une folle. Aujourd'hui je suis fière d'avoir montré que malgré les hauts et le bas que j'ai pu rencontrer cette saison, comme lors du Géant des Mondiaux, où j'ai d'ailleurs vécu la journée la plus dure de ma saison, j'ai su continuer à me battre pour atteindre mon objectif. Maintenant, je veux rester concentrée jusqu'à la fin de la saison. Certains petits globes restent encore accessibles et je vais aller les chercher. »

Michel Vion, Président de la Fédération Française de Ski : « Ce retour dans le circuit Coupe du Monde de Ski Alpin est pour Méribel un succès sportif et populaire. Tout était réuni : la neige, le temps et le travail de l'organisation associés à la belle place de Marie Marchand-Arvier. Cette première course après Schladming a une saveur particulière avec l'envie pour les françaises de bien faire à la maison. Les résultats confirment la bonne forme des filles.

La prestation qu'a offert Méribel, tout comme l'avait fait Val d'Isère et Courchevel, démontre que la France a élevé les standards de qualité ce qui est remarqué et apprécié à l'international. La présence de près de 3500 personnes dans la patinoire pour applaudir le podium de la descente mais aussi pour ovationner nos deux championnes du Monde, Marion Rolland et Tessa Worley, entourée de Marielle Goitschel est la preuve que le ski alpin gagne le cœur des spectateurs. Nous devons cela à de beaux résultats, de belles épreuves, un bon climat, c'est un tout ! »

 

Le classement complet ICI