La belle série du ski Français se poursuit sur les pentes Norvégiennes de Kvitfjell avec ce succès presque innatendu signé Adrien Théaux.

En retrait depuis le début de l'année et dans l'ombre de ses coéquipiers lors des mondiaux de Schladming, le Savoyard a su se remobiliser et trouver une nouvelle motivation pour bien terminer la saison.

Aujourd'hui sur une piste raccourcie en raison de fortes rafales de vent, Adrien Théaux a retrouvé son ski et les qualités qui lui avaient permis de gagner son premier succès en coupe du monde, c'était à Lenzerheide en mars 2011. Un station que les skieurs reverront dans deux semaines.

Adrien Théaux a réussi la descente parfaite sur ce tracé rapide qui fait la part belle aux longues courbes. A l'arrivée il devance le numéro un de la discipline, le Norvégien Svindal, de 0.19sec et l'expérimenté Autrichien Klaus Kroell de 0.50sec.

Pour être le plus juste possible dans nos commentaires, il faut tout de même signaler que les rafales de vent n'ont pas été ingrates avec le top 3 ! 

Une performance énorme pour l'élève de l'entraineur Patrice Morisod, un homme qui a su replacer l'équipe de France vitesse sur de bons rails, au grand dam de la Suisse qui l'a laissé partir voici quelques saisons.

Adrien Théaux devient le 4e Français a s'imposer sur cette piste olympique après Adrien Duvillard, Nicolas Burtin et Antoine Dénériaz. 

A noter encore la 15e place du médaillé de Schladming David Poisson et la 16e de l'espoir Brice Roger.

Chez les Suisses c'est malheureusement une nouvelle bérézina. Certes Patrick Kueng prend une 12e place correcte mais au classement général de la coupe du monde de la discipline, aucun Hélvète ne figure dans le top 25 de la discipline.

Cela signifie tout simplement que la descente des finales de coupe du monde prévu à Lenzerheide (Suisse) se déroulera sans aucun skieur local, excepté le champion du monde junior Nils Mani, qualifié d'office. Jamais dans l'histoire du ski une telle débacle n'avait frappé le pays. Les dirigeants se doivent de prendre au plus vite leurs responsabilités.

Au classement de la discipline, avant la dernière course, Svindal mène avec 439 points, devant Kroell, Innerhofer et Paris, qui peuvent encore croire en leurs chances.

 

Le classement de la descente de Kvitfjell ICI