En domptant le Bec des Rosses pour la quatrième fois et en remportant l'Xtreme de Verbier 4 ans après sa dernière victoire sur cette face, Aurélien Ducroz entre par la grande porte dans le cercle très fermé des Légendes du Freeride !

 

Un scénario idéal pour Aurélien Ducros sur l'Xtreme de Verbier 2015


Le Bec des Rosses est son jardin… Cette face mythique, unanimement reconnue pour être la plus difficile des épreuves freeride dans le monde, est aussi sa préférée.
Avec déjà 3 victoires (en 2006, 2009 et 2011), Aurélien Ducroz (FRA) est  une légende sur cette face et c’est d’ailleurs à ce titre, qu’il était au départ de la compétition bénéficiant d’une wild card.
Privé d’Xtreme l’année dernière à seulement 3 jours de l’épreuve pour une jambe cassée, le chamoniard s’est élancé avec une de ses lignes « signature » : engagée, rapide, misant sur les plus gros sauts possibles sans hésitation aucune.

Parti le premier, les juges le gratifient d’un « prudent » 88,50 points. Commence alors une longue attente avec de magnifiques prestations, mais finalement Aurélien Ducroz décroche une 4ème victoire !

 


« Ca fait tellement plaisir ! Cette 4ème victoire pour les 20 ans de l’ Xtreme ! Je l’aime tellement cette face, je m’y sens si bien…. J’ai failli changer de ligne au dernier moment et puis on s’est motivés avec Reine et voilà ! Je suis tellement heureux ! »

Aurélien n’était certes pas en manque d’entraînement et de ski cette année, en témoignent les 5 CHAM'LINES 2015. Parti 5 jours, en photo shoot en Norvège, il s’est directement rendu jeudi à Verbier pour se concentrer sur les options de cette face dont  la configuration était totalement différente des autres années. En raison des conditions d’enneigement, les organisateurs avaient en effet décidé  de ne pas positionner le départ à l’emplacement traditionnel.

De nouvelles lignes étaient donc à ouvrir et c’est avec Reine Barkered son « meilleur ennemi » (ils ont terminé 3 fois  côte à côte à la 1ère et 2ème place de cette épreuve, et ont les mêmes partenaires, Dynastar et Helly Hansen) qu’Aurélien a étudié et décidé de son option gagnante devançant de quelques centièmes le suédois !

« Je n’avais pas la pression du championnat du monde mais je n’avais pas non plus de départ dans les jambes. Je voulais vraiment montrer que j’étais toujours parmi les meilleurs skieurs. Cette victoire a vraiment une saveur particulière, gagner une fois l’Xtreme dans ta carrière, tu l’espères, alors 4 fois !... »