Alors que la saison d’hiver touche bientôt à son terme, l’heure du bilan approche. Ce dernier se révèle stable à Nendaz, et ce malgré l’abolition du taux plancher entre l’euro et le franc suisse à la mi-janvier. Cela démontre que les résultats sont autant dépendants de la qualité et de l’innovation que des données monétaires.

 

A Nendaz, les chiffres sont stables


Le tourisme à Nendaz a connu un excellent mois de février. Si mars s’est révélé plus difficile, en avril la fréquentation de la station est satisfaisante. Les résultats devraient, sur l’ensemble de la saison, être équivalents à ceux de l’année dernière, avec de faibles variations positives ou négatives selon les secteurs d’activités.

Les éléments susceptibles de freiner la branche touristique sont toujours intensivement médiatisés, la faute en partie aux acteurs de ce secteur eux-mêmes qui ont la fâcheuse tendance à les mettre en avant. Ainsi un début de saison sans neige, la difficulté à attirer de jeunes skieurs et, dernièrement, la cherté du franc suisse, sont relayés largement en Suisse et même à l’étranger. De notre point de vue, c’est un autogoal qui détourne la clientèle étrangère de la Suisse et incite nos compatriotes à passer leurs vacances hors de nos frontières.

 

Nendaz Tourisme préfère se concentrer sur ce qui peut être amélioré


La stratégie à Nendaz consiste à se focaliser sur les facteurs sur lesquels il est possible d’avoir une influence. Trois axes ont été identifiés en priorité :

Améliorer l’offre avec de nouvelles réalisations:
- Nouvelle télécabine au Plan du Fou (2013)
- Création d’un sentier panoramique et d’un sentier pieds nus (2014)
- Ouverture de deux hôtels de standing : l’Hôtel Nendaz 4 Vallées et le chalet boutique Etoiles de Montagne (2014)
- Ouverture du Spa des Bisses (2014)
- Nouveau télésiège à bulle à Tortin (2014)
- Ouverture d’une maison de la culture (2015)

Mener à bien des projets d’envergure :
- Projet de réaménagement du centre de la station (2015-2018)
- Projet de développement de l’activité VTT (2015-2016)
- Projet d’enneigement mécanique de toutes les pistes qui le nécessitent (dès autorisation)
- Projet d’implantation d’une école internationale

Ajuster et renforcer le marketing :
- Développer davantage les activités marketing en Suisse alémanique où Nendaz n’est pas encore assez connu, avec un accent mis sur la région Berne-Bâle-Zurich.
- Remplacer les marchés peu porteurs (comme les pays de l’Est) par la Scandinavie (clientèle sportive adepte du ski, bon pouvoir d’achat, autre devise que l’euro dans la plupart des pays), tout en continuant nos actions sur les marchés définis comme prioritaires (Suisse, Allemagne, Benelux, France, Grande-Bretagne, Russie).