Voilà déjà 20 ans que l'Alpe d'Huez (Isère) est devenue l'espace de quelques jours le centre de la planète VTT alpin avec sa mythique MÉGAVALANCHE. L'édition 2015 de cette plus grande descente en VTT du monde aura lieu du 10 au 12 juillet.

La formule est simple : plus de 2 000 riders s'élancent du point le plus élevé possible le Pic Blanc en l'occurrence la partie sommitale du glacier à 3 330 mètres d'altitude. Ils dégringolent les 2 500 m de dénivelé négatif qui les séparent du point d'arrivée dans la vallée au cœur du  village d'Allemond. Le premier qui passe la ligne remporte la course.

 

Mégavalanche de l'Alpe d'Huez édition 2015


Ce concept a contribué à l'évolution de la pratique même de la discipline en encourageant une vision plus polyvalente des riders et une évolution technologique du VTT à l'aise dans toutes les situations : descente, relance.

L'Alpe d'Huez et sa MÉGAVALANCHE furent également pionniers en matière de pistes dédiées au VTT. La plus grande descente du monde comme beaucoup qualifient la MÉGAVALANCHE, demeure le rendez-vous incontournable pour tous les riders qui veulent inscrire leur nom dans la légende de leur passion.

Au programme de la semaine de la MÉGAVALANCHE, le plein d'animations et de sensations pour les 2 000 candidats aux compétitions : la journée d'essais officielle de jeudi et les qualifications pour permettre la sélection par groupe de niveaux et l'ordonnance des lignes de départ vendredi, samedi, la MÉGAVALANCHE du groupe amateurs et dames, et dimanche la MÉGAVALANCHE internationale.

Pour les enfants de 9 à 13 ans,  la 2ème édition de la MÉGA KID se déroulera sur un tracé spécial et 2 nouveautés marqueront ce 21ème anniversaire :

Un challenge spécial baptisé MÉGA FAMILY intégrant les résultats obtenus par un papa et/ou une maman qui s'ajoutera au résultat de leur enfant ayant participé à la MÉGA KID.

Pour la première fois,  une étape de l'e-bike série réservée au VTT à assistance électrique qui s'élancera depuis le glacier sur le parcours de référence de la MÉGAVALANCHE.

32 nations sont représentées et ils sont nombreux à pouvoir prétendre à une victoire voire un podium. L'enjeu est toujours important pour le palmarès d'un rider pro et pour le gain de notoriété de la marque qu'il défend. Dans la liste des favoris, on citera des néo vainqueurs comme Rémy ABSALON (3 fois vainqueur 2009, 2011 et 2012), Pierre-Charles GEORGES  (vainqueur l'année dernière) mais aussi Alex BALAUD (vainqueur de l'édition 2000) dont l'expérience  reste un atout pour reprendre une place parmi les meilleurs.
Au registre des outsiders, on peut citer Nicolas QUERE, le néo-zélandais Jamie NICOLL, l'espagnol Iago GARAY grand spécialiste des vitesses supersoniques sur les glaciers. A surveiller également : des athlètes qui ont montré lors des dernières compétions comme la Maxiavalanche Cup en Andorre leur très grande forme comme Bryan REGNIER, le jeune azuréen Dimitri TORDO, actuel 2ème du classement Europ'Cup Maxiavalanche, et une autre valeur sûre qui mettra toute sa puissance d'ex-crosseur au service de ses capacités de descendeur, Cédric RAVANEL.

Chez les dames, elles seront une petite centaine de courageuses à s'élancer sur cette course à risques, même bardées d'équipements et protections de toute sorte, il est de mise d'avoir un « gros cœur » au moment de basculer dans le premier mur de glace au départ du pic Blanc à 3 330 mètres.

Place est largement faite au bonheur et au plaisir de rider sur les pistes en attendant que les choses sérieuses commencent. Le RDV est pris vendredi à 10h pour la première manche de qualifications sur le Dôme des Rousses.